En Belgique, des photos de policiers avec leur famille retrouvées sur le portable d'un malfaiteur

Des photos de policiers belges, parfois avec leur famille, ont été retrouvées sur le téléphone portable d'un malfaiteur. Source: Reuters
Des photos de policiers belges, parfois avec leur famille, ont été retrouvées sur le téléphone portable d'un malfaiteur.

Censés protéger les citoyens, des policiers belges ont dû être mis sous protection de leurs collègues après que des photos d'eux et de leurs familles ont été trouvées sur le téléphone portable d'un malfaiteur.

Drôle de surprise pour des policier de la région d’Anderlecht, il y a maintenant un peu plus de deux semaines. Tout débute par une interpellation, raconte le média belge La Dernière Heure (DH) à l'origine de l'information.

Le 14 août dernier, donc, un homme est arrêté par une patrouille de police dans une autre zone de Belgique. Si les policiers n'ont pas donné d'informations sur le motif de cette interpellation, ils ont en tout cas saisi son téléphone portable. Et là, drôle de surprise pour les enquêteurs. Sur ce téléphone, ils découvrent en effet des photos de policiers de la région d'Anderlecht, mais aussi des photos de certains membres de leur famille.

En civil, accompagnés de leur femme voire même de leurs enfants, les policiers semblent, selon les premiers éléments de l'enquête, avoir été traqués sur les réseaux sociaux. L'homme est soupçonné par les policiers d'avoir voulu préparer une action terroriste, ou d'avoir tenté d'identifier les policiers en prévision d'un délit.

«Le parquet du procureur du roi de Bruxelles ne souhaite pour l’instant faire aucun commentaire relatif à l’article paru dans La DH d’aujourd’hui à propos de photos de policiers. Si le parquet l’estime opportun, un communiqué de presse sera diffusé», a expliqué comme seule réponse le porte-parole du parquet dans un communiqué.

Selon la DH, des mesures de protection rapprochée ont été prises pour protéger les policiers belges concernés et leur famille.  

En juillet dernier, toujours en Belgique, les syndicats policiers avaient demandé l'annulation de leur défilé de la fête nationale pour des raisons de sécurité.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales