La justice allemande s'oppose à la diffusion d'un spot de campagne jugé méprisant pour les étrangers

La justice allemande s'oppose à la diffusion d'un spot de campagne jugé méprisant pour les étrangers© Kai Pfaffenbach Source: Reuters
Image d'illustration du Parti national-démocrate allemand.
Suivez RT France surTelegram

La chaîne de télévision publique allemande ZDF a été autorisée à ne pas diffuser un spot de campagne du parti ultranationaliste NPD. Selon la justice, les étrangers y sont décrits de façon trop méprisante, portant atteinte à leur dignité humaine.

La seconde chaîne publique allemande, ZDF, confortée par une décision de justice, ne diffusera pas un spot de campagne du Parti national-démocrate (NPD), classé à l'extrême-droite, car jugé méprisant envers les étrangers dans le pays.

Le parti ultranationaliste NPD, considéré proche de la mouvance néonazie, a été débouté le 26 avril par le tribunal administratif de Mayence, après avoir voulu forcer ZDF à diffuser son spot de campagne pour les élections européennes, rapporte le site Tagesschau.de de la première chaîne publique ARD.

Cela porte atteinte à leur dignité humaine et est de nature à troubler l'ordre public

Le spot, qui aurait dû être diffusé à l'antenne à partir du 29 avril, décrit «les étrangers vivant en Allemagne d'une façon tellement méprisante que cela porte atteinte à leur dignité humaine et est de nature à troubler l'ordre public», selon la décision du tribunal dont avait d'abord fait état le journal Rhein-Zeitung

La décision de justice rendue pour la ZDF n'est pas applicable directement à sa concurrente ARD, car ces chaînes sont indépendantes l'une de l'autre. Toutefois, la chaîne de télévision Berlin-Brandenburg RBB, chargée au sein de l'ARD de l'examen juridique des spots électoraux, avait déjà annoncé cette semaine ne pas être prête à diffuser le spot du NPD, selon son porte-parole.

Sur son site internet, le parti d'extrême droite mentionne des expressions telles que «l'immigration tue» et les «hommes à couteaux» qui auraient motivé les juges à empêcher la diffusion du spot. Néanmoins, l'avocat du NPD, Peter Richter, a jugé «incompréhensibles» les griefs du tribunal et a dit avoir déposé un recours le même jour devant la Cour constitutionnelle fédérale de Karlsruhe.

L'AfD fait polémique avec une affiche représentant «Le marché aux esclaves»

Cette affaire intervient sur fond de polémique soulevée par l'autre parti de la droite de la droite allemande, Alternative pour l'Allemagne (AfD), à cause d'une affiche de campagne pour les élections européennes qui utilise un tableau du XIXe siècle intitulé «Le marché aux esclaves», au grand dam du musée américain qui en est propriétaire.

La section berlinoise du mouvement, connu pour ses positions anti-immigration, a en effet choisi pour une affiche d'utiliser ce tableau de 1866 montrant des hommes barbus et coiffés de turbans examinant une femme nue, en y adjoignant les slogans: «Les Européens votent pour l'AfD» et «Pour que l'Europe ne devienne pas "Eurabe"». «Nous n'allons pas retirer notre affiche», a déclaré à l'AFP Ronald Gläser, porte-parole de l'AfD. Selon lui, son parti ne fait que poser «des questions taboues», notamment concernant «les problèmes causés par l'immigration de masse illégale».

Lire aussi : Angela Merkel huée par des partisans du parti nationaliste NPD lors d’un meeting à Finsterwalde

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix