Sergueï Lavrov rencontrera l’opposition syrienne pour discuter d’un règlement politique à la crise

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov Source: RIA NOVOSTI
Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères rencontrera le 31 août les membres du Comité national de coordination, un bloc des forces d’opposition politique syrienne, a fait savoir la nouvelle porte-parole du ministère, Maria Zakharova.

Le ministre «recevra le président du Front national syrien pour les changements et la libération, Qadri Djamil, le coordinateur général du Comité national de coordination pour les changements démocratiques en Syrie, Hassan Abdel Azim, et d’autres membres du groupe de surveillance sur la mise en œuvre des décisions des consultations inter-syriennes», a annoncé Maria Zakharova lors de sa première conférence de presse à Moscou.

Cette rencontre est organisée alors que la Russie s’est engagée à faciliter le démarrage d’un processus de règlement pacifique de la guerre civile en Syrie, a encore précisé la porte-parole.

La visite des opposants syriens à Moscou s’inscrit dans une série de rencontres similaires qu’a déjà eu le chef de la diplomatie russe avec les représentants de différents groupe politiques en Syrie. Début août, il avait reçu le président de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution Khaled al-Khoja, ainsi qu’un membre du Comité national de coordination pour les changements démocratiques, l’écrivain syrien Haytham Manna.

En savoir plus : La Syrie au centre des préoccupations de la Russie, des Etats-Unis et du monde arabe

Alors que les Etats-Unis et d’autres Etats occidentaux soutiennent militairement les rebelles armés syriens anti-gouvernementaux qu’ils considèrent «modérés» [non terroristes, mais qui veulent le départ de Bachar el-Assad], la Russie estime que la seule option pour résoudre cette crise reste politique et passe par l’organisation d’un dialogue entre toutes les forces du pays.

La Syrie est plongée dans le chaos depuis la début de la guerre civile en 2011. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, basé à Londres, elle aurait fait de 230 618 à 320 000 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales