Le directeur de l'AFP à Alger expulsé par les autorités algériennes

- Avec AFP

Le directeur de l'AFP à Alger expulsé par les autorités algériennes© Charles Platiau Source: Reuters
Une caméra de l'AFP (image d'illustration)

Le directeur de l'Agence France-Presse (AFP) à Alger, Aymeric Vincenot, a été expulsé ce 9 avril par les autorités algériennes, qui ont refusé de renouveler son accréditation pour 2019.

Aymeric Vincenot, 45 ans, directeur de l'Agence France-Presse (AFP) à Alger, a dû quitter l’Algérie le soir du 9 avril au terme de l’ultime délai qui lui avait été accordé par la police à l’expiration de son titre de séjour. 

En nous privant de chef de poste sur place, cette décision porte gravement atteinte à notre dispositif

«Cette décision prise sous la présidence de monsieur Bouteflika est inacceptable. Il n'est pas question pour nous, dans ces conditions, de nommer dans l’immédiat un nouveau directeur à Alger», a réagi le PDG de l'AFP, Fabrice Fries, dans un communiqué. «En nous privant de chef de poste sur place, cette décision porte gravement atteinte à notre dispositif, qui vise à assurer une couverture exhaustive et rigoureuse des événements historiques qui se déroulent actuellement en Algérie», a ajouté Fabrice Fries.

Le chef du bureau de l’AFP, dont le titre de séjour en Algérie était arrivé à échéance le 28 février, n’avait plus d’accréditation depuis la fin de l’an dernier.

La demande de renouvellement de sa carte de presse pour 2019, document qui conditionne l’obtention d’un permis de résidence, est restée sans aucune réponse de la part des autorités, malgré les efforts de l’AFP pour obtenir des explications.

Cette expulsion survient alors que l’Algérie est le théâtre d’un mouvement de contestation populaire sans précédent ayant contraint le président Abdelaziz Bouteflika d’abord à renoncer à se porter candidat à un cinquième mandat, puis à démissionner le 2 avril.

Lancé le 22 février, ce mouvement massif, notamment porté par la jeunesse, se poursuit actuellement, avec pour principale revendication le renouvellement de la classe politique au pouvoir en Algérie.

Présente dans 151 pays, l’AFP dispose d’un bureau en Algérie depuis 1962.

Lire aussi : Abdelkader Bensalah nommé président par intérim de l'Algérie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»