Législatives en Israël : Netanyahou et Gantz revendiquent tous deux la victoire

- Avec AFP

Législatives en Israël : Netanyahou et Gantz revendiquent tous deux la victoire© NIR ELIAS Source: Reuters
Le centriste Benny Gantz à gauche, le Premier ministre Benjamin Netanyahou à droite (image d'illustration).

Benjamin Netanyahou et Benny Gantz revendiquent tous deux la victoire aux législatives du 9 avril. Néanmoins, le Premier ministre sortant paraît mieux placé que son principal rival pour former une coalition, selon des sondages de sortie des urnes.

Le cumul des sièges des partis avec lesquels Benjamin Netanyahou pourrait espérer former une coalition au Parlement, à l'issue des élections législatives du 9 avril, est nettement supérieur à celui de son principal concurrent, le centriste Benny Gantz, selon des sondages de sortie des urnes publiés par les trois grandes chaînes de télévision. Pour autant, les deux candidats revendiquent l'un comme l'autre une victoire «claire» ce soir du 9 avril.

«Le bloc de droite mené par le Likoud a remporté une victoire claire», a ainsi déclaré Benjamin Netanyahou, évoquant la formation d'un gouvernement dans la soirée. Son rival Benny Gantz s'est pour sa part exclamé : «Nous avons gagné !», ajoutant que «ces élections [avaient] un vainqueur clair et un perdant clair».

Le Likoud (droite) de Benjamin Netanyahou est crédité par ces sondages de 33 à 36 sièges, la liste de centre droit Bleu-blanc de Benny Gantz de 36 ou 37 sièges. Mais le cumul des sièges des partis avec lesquels l'actuel chef de gouvernement pourrait espérer former une coalition, afin d'atteindre une majorité absolue de 61 sièges sur 120, est nettement supérieur à celui de Benny Gantz.

Les Israéliens «ont dit non à la paix», selon un haut responsable palestinien

Au vu de ces premières estimations, Saëb Erakat, haut responsable palestinien, a jugé sur Twitter que les Israéliens avaient «dit non à la paix et oui à l'occupation [des territoires palestiniens]» .

Le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a déclaré que «seuls 18 des 120 membres élus du Parlement israélien [soutenaient] la solution à deux Etats», impliquant la création d'un Etat palestinien indépendant.

Quelque 6,3 millions d'électeurs étaient appelés le 9 avril à élire les 120 députés du Parlement et à décider si l'indétrônable Benjamin Netanyahou poursuivrait son long règne ou si l'heure du changement était venue avec le novice en politique Benny Gantz.

Une fois les résultats consolidés s'ouvrira dans les prochains jours une période d'intenses tractations en vue de former une coalition gouvernementale.

C'est au président Reuven Rivlin qu'il appartiendra, au vu des recommandations des partis représentés à la Knesset de désigner celui qu'il chargera d'essayer de former le gouvernement.

Lire aussi : Netanyahou prévoit l'annexion des colonies israéliennes en Cisjordanie s'il est réélu

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»