Des Néo-Zélandaises portent un hijab en hommage aux victimes de Christchurch

Des Néo-Zélandaises portent un hijab en hommage aux victimes de Christchurch© JORGE SILVA Source: Reuters
Jacinda Ardern est le Premier ministre néo-zélandais, apparue toute voilée publiquement le 22 mars.

Appels à la prière dans le monde, femmes non musulmanes qui se voilent, plusieurs initiatives ont été lancées pour afficher une solidarité avec les victimes musulmanes de la tuerie de Christchurch, la semaine dernière.

Le 22 mars, le Premier ministre néo-zélandais Jacinda Ardern a porté le voile et s'est recueillie en silence, avec des milliers de personnes, dans un parc en face de la mosquée al-Nour, la première visée par le tueur Brenton Tarrant le 15 mars dernier. Elle s'est également rendue voilée auprès des familles des victimes.

De nombreuses femmes non musulmanes ont suivi le mouvement avec le hashtag HeadScarfforHarmony (Foulard d'harmonie).

Certaines n'ont pas hésité à voiler leurs enfants, voire bébés, pour la cause...

Une photo d'une policière arborant un hijab et une rose a connu un certain succès sur les réseaux sociaux. 

«Je le porte pour prendre conscience de la terreur que les musulmans ressentent chaque jour, en s'inquiétant pour leur propre sécurité», a dit à l'AFP Kirsty Wilkinson venue dans le Parc Hagley avec deux autres femmes, également voilées. «Le message que je veux adresser est que la haine ne peut pas l'emporter», a-t-elle ajouté.

Ailleurs dans le monde, des initiatives ont également vu le jour. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'est par exemple rendu le 22 mars dans une mosquée à New York afin de marquer sa solidarité avec les musulmans. 

Dans le centre de Londres, un appel à la prière à été récité le 21 mars à Trafalgar square pour rendre hommage aux victimes de Christchurch.

Une prière de rue a également été organisée, le 19 mars, à Melbourne.

A Christchurch, lieu du massacre, des bouddhistes ont également rendu hommage.

Cinquante personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées le 15 mars par l'extrémiste australien Brenton Tarrant, qui a justifié son geste dans un long manifeste truffé de commentaires racistes. 

Lire aussi : Erdogan provoque la fureur de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande par ses propos sur Christchurch

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»