Breaking Bad : Un gardien fait sauter un labo du gouvernement en préparant de la méthamphétamine

Les cristaux de méthamphétamine Source: Reuters
Les cristaux de méthamphétamine

Un officier de sécurité qui a avoué avoir utilisé un laboratoire gouvernemental pour avoir essayé de préparer de la drogue, fait face à plusieurs années de prison pour son «expérimentation non-autorisée» qui a abouti à une explosion dans le bâtiment.

Selon les documents réunis par la cour, le lieutenant de police au National Institute of Standards and Technology (NIST) Christopher Bartley a admis avoir essayé de produire cinq grammes de drogue illégale en utilisant une méthode risquée, qui a abouti à une explosion dans cet établissement public.

Les accusations avancées contre l’ancien officier de 41 ans, affirment qu’il a «sciemment et intentionnellement tenté de produire un mélange contenant une quantité détectable de méthamphétamine, substance listée dans l’Annexe II [de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances]».

L’incident s’est produit le 18 juillet, lorsque le policier a essayé de préparer de la méthamphétamine sous la hotte chimique, précisent les procureurs. L’expérimentation, qui ne s’est pas passée comme prévu, a fait sauter quatre fenêtres supposées incassables, qui ont été projetées sur près de 7 mètres.

Christopher Bartley lui-même a souffert de brûlures sur les bras, les cheveux et sourcils. Les pompiers l’ont aperçu en train de quitter le bâtiment en essayant de se débarrasser des pièces à conviction.

A l’intérieur du laboratoire, les enquêteurs ont retrouvé l’équipement et les composants requis pour la préparation de la drogue, abandonnés dans sa fuite. A l’intérieur de sa voiture ont été retrouvés la recette et du matériel supplémentaire.

Devant la cour, l’avocat de Bartley a affirmé que son client effectuait une «expérimentation d’entrainement non-autorisée» dans le but de montrer à quel point il était facile de produire de la méthamphétamine. La défense a aussi souligné que Bartley a informé son supérieur par e-mail de sa tentative de produire la substance interdite.

Cependant, la cour n’a pas trouvé de preuves concernant la nature «d’entrainement» de l’expérimentation et a noté que la lutte antidrogue ne fait pas partie du travail de Bartley. Le «chercheur» risque jusqu’à 20 ans en prison, la sentence doit être prononcée en octobre.

Le NIST fait partie du Département du commerce et emploie près de 3 000 personnes. Ses locaux se trouvent à 25 kilomètres au nord de la ville de Washington.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales