«Mort à l'Angleterre» : un graffiti qui demeure à l'ambassade britannique en Iran

«Mort à l'Angleterre» : un graffiti qui demeure à l'ambassade britannique en Iran© Twitter
«Mort à l'Angleterre» sur un portrait de le Reine d'Angleterre Elisabeth II
Suivez RT France surTelegram

Pour le ministre des Affaires étrangères britannique, la réouverture de l'ambassade du Royaume-Uni à Téhéran «rétablit la confiance». Pourtant, les traces des troubles entre les deux nations sont toujours visibles.

Cela faisait quatre ans que l'ambassade britannique à Téhéran n'avait pas ouvert ses portes. Mise à sac en 2011 par des militants liés au régime iranien, elle avait notamment été marquée d'un graffiti lisant «Mort à l'Angleterre», inscrit au dessus d'un portrait de la Reine Élisabeth II. En réponse, l'ambassade d'Iran à Londres avait également été fermée.

L'attaque et le vandalisme du point névralgique de la diplomatie britannique en Iran étaient liés aux négociations autour du programme nucléaire de Téhéran. Ne parvenant pas à aboutir à un accord, les grandes puissances occidentales avaient administré des sanctions à la République islamique. Un blocus qui concernait, entre autre, les exportations pétrolières et les transactions bancaires, et qui paralysait l'économie iranienne. C'est en réaction à ces sanctions que les militants avaient saccagé l'ambassade britannique. Et c'est à la suite d'un accord «historique», trouvé autour du programme nucléaire, que les deux nations dégèlent leurs relations diplomatiques, comme le reflète la réouverture de l'ambassade.

Pourtant, les déclarations optimistes du ministre des Affaires étrangères britannique, Philip Hammond, qui a affirmé que la réouverture des ambassades constituait «une étape clé dans l'amélioration de nos relations bilatérales», ont été entachées par les restes, encore visibles, des actes de vandalisme de 2011.

«Mort à l'Angleterre» : un graffiti qui demeure à l'ambassade britannique en Iran© Darren Staples Source: Reuters
L'intérieur de l'ambassade

En premier lieu : ce graffiti, qui orne un portrait de la monarque anglaise, et qui rappelle au monde que, derrière les bons sentiments de façade, les rapports sont toujours précaires. Malgré cette situation, les tentatives de renouer le diaglogue avec l'Iran se multiplient. La visite de Philip Hammond fait suite à celles des chefs de la diplomatie française et allemande, Laurent Fabius et Sigmar Gabriel.

En savoir plus : Sigmar Gabriel, le VRP de l'économie allemande, en visite en Iran

En savoir plus : L'Iran ne veut pas de Fabius

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix