Abdelaziz Bouteflika déposera sa candidature le 3 mars, selon son directeur de campagne

- Avec AFP

Abdelaziz Bouteflika déposera sa candidature le 3 mars, selon son directeur de campagne© Zohra Bensemra Source: Reuters
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika émarge après avoir voté lors des élections locales dans un bureau de vote à Alger, le 23 novembre 2017 (image d'illustration).

Malgré la poursuite des manifestations contre un éventuel cinquième mandat présidentiel d'Abdelaziz Bouteflika, ce dernier déposera sa candidature officielle le 3 mars. L'annonce en a été faite par son directeur de campagne, Abdelmalek Sellal.

«Le candidat Abdelaziz Bouteflika va respecter les délais et les lois et déposera son dossier de candidature le 3 mars», a fait savoir, ce 26 février, le directeur de campagne du président algérien sortant, Abdelmalek Sellal, lors d'une réunion à Alger avec des partisans du chef de l'Etat. Cette annonce intervient alors que depuis plusieurs jours l'Algérie est le théâtre de manifestations massives contre un nouveau mandant du président sortant.

«Le droit à la candidature est garanti à tout Algérien par la Constitution qui donne aussi le droit au Moudjahid [combattant] Abdelaziz Bouteflika de se présenter», a déclaré celui qui a déjà dirigé les trois précédentes campagnes du président algérien. «Il est candidat et c'est aux urnes et au peuple algérien de trancher», a-t-il ajouté. 

En annonçant le 10 février sa décision de briguer un cinquième mandat, le chef de l'Etat, au pouvoir depuis 1999, a mis fin à de longs mois d'incertitude, mais a aussi déclenché une contestation nationale d'une ampleur inédite, au vu du nombre de personnes mobilisées et des slogans qui vise directement le chef de l'Etat et son entourage.

Le 25 février, le Premier ministre Ahmed Ouyahia avait implicitement écarté l'hypothèse d'un renoncement d'Abdelaziz Bouteflika en affirmant lui aussi : «Les urnes» trancheront.

Le dirigeant algérien, 81 ans, est supposément à Genève, en Suisse, depuis le 24 février pour effectuer des examens médicaux, selon la présidence algérienne. Le séjour d'Abdelaziz Bouteflika sera «court», avait-elle indiqué le 21 février, sans donner d'autres détails, dans un bref communiqué publié par l'agence de presse officielle APS.

Lire aussi : «Pouvoir assassin !» : manifestation à Paris contre un cinquième mandat de Bouteflika (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»