Petro Porochenko : les Russes et les Ukrainiens ne sont pas des frères

Le président ukrainien Petro Porochenko Source: Reuters
Le président ukrainien Petro Porochenko

Le président ukrainien a rejeté la notion affirmant que les Russes et les Ukrainiens partageaient une relation fraternelle. Cependant, la minorité la plus nombreuse en Ukraine est bien celle des Russes ethniques qui constitue 17% de la population.

D’après le haut diplomate à la retraite Yury Shcherbak, qui a servi comme ambassadeur d’Ukraine aux Etats-Unis, au Canada et en Israël durant sa carrière, avec qui nous avons parlé, Petro Porchenko est d’avis que la fraternité entre Russes et Ukrainiens n’est qu’«une mythologie de Poutine».

«Vous avez mis le doigt sur le problème. Il n’y a pas de peuples frères dans la guerre actuelle. Il y a le peuple ukrainien uni sur sa voie vers l’Europe et de l’autre côté, les Russes qui sont dans une crise profonde», a déclaré jeudi le président ukrainien.

Russes, Ukrainiens et Biélorusses sont des peuples slaves étroitement liés qui partagent des siècles de l’histoire commune et de vie dans un pays commun. En Russie, les Ukrainiens sont considéré comme des frères, avec le plus souvent une allusion au fait que les Russes sont les frères aînés de la famille.

De nombreux nationalistes ukrainiens rejettent cependant cette notion car ils estiment que les Russes ont historiquement assujetti et opprimé les Ukrainiens, en leur refusant la souveraineté. Après le coup d’Etat généré par les nationalistes armés à Kiev l’année dernière, le rattachement de la Crimée à la Russie et le soulèvement des insurgés à l’Est du pays, dont la plupart sont russes ethniques, les préoccupations nationalistes ont été propulsées au premier plan des préoccupations politiques en Ukraine.

Une affiche soviétique décrivant la libération de l’Ukraine lors de la Seconde Guerre mondiale
Une affiche soviétique décrivant la libération de l’Ukraine lors de la Seconde Guerre mondiale

La réflexion de Porochenko est intervenue après un commentaire récent de Vladimir Poutine sur le fait que l’Ukraine était sous influence étrangère et que c’était une humiliation pour son peuple. Le dirigeant russe faisait ainsi référence au nombre significatif d’étrangers qui occupent des positions importantes au sein du gouvernement ukrainien.

D’après le dernier recensement de 2001, plus de 8,3 millions de personnes en Ukraine, soit plus de 17%, se disent Russes. Certains experts de la démographie estiment que leur nombre pourrait être plus élevé. Ils invoquent notamment la diminution de trois millions d’habitants constatée depuis le recensement de 1989 et le fait qu’environ un tiers des citoyens ukrainiens considèrent que le russe est leur langue maternelle.

La jeune poétesse Anastasia Dmitruk fait partie de ceux qui font la promotion de l’idée que Russes et Ukrainiens ne sont pas frères en Ukraine après les événements de Maïdan. L’une de ses vidéos, où on peut la voir lire son poème «Nous ne serons jamais frères» qui loue les Ukrainiens et méprise les Russes, a recueilli plus de 2,7 millions de vues sur YouTube depuis sa publication en mars dernier.

Ce sentiment de menace généré par les nationalistes ukrainiens qu’ont ressenti les Russes ethniques est l’un des facteurs qui a incité les populations de l’Est de l’Ukraine à défier Kiev et à prendre les armes. La guerre civile qui s’en est suivie dans le Donbass a déjà coûté la vie à plus de 6 000 personnes d’après les chiffres des Nation Unies diffusés en mars dernier, et les pertes sont probablement plus grandes puisque les deux parties ont, chacune, minimisé le nombre de leurs victimes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales