Macédoine : bousculade parmi les migrants qui voulaient passer la frontière depuis la Grèce

Macédoine : bousculade parmi les migrants qui voulaient passer la frontière depuis la Grèce Source: Reuters
Les migrants à la frontière macédonienne

Au moins dix personnes ont dû recevoir des soins médicaux après la tentative de la police macédonienne d’ouvrir un point de passage avec la frontière grecque. Les migrants se sont précipités pour essayer d’en profiter, ce qui a causé des frictions.

La foule s’est mise à crier alors que plus de 1 000 personnes se bousculaient pour essayer de franchir la frontière au poste de douane de Gevgelija, rapporte l’agence Reuters. Les services médicaux d’urgence ont dû soigner à peu près une dizaine de personnes qui se sont évanouies ou qui ont été blessées lors de la bousculade.

Plus tôt dans la journée, la police avait cependant annoncé qu’elle allait rouvrir le passage pour les migrants, sans pourtant préciser combien de personnes pourraient traverser la frontière. «Nous permettrons l’entrée à un nombre de migrants qui correspond à notre capacité de les transporter et de leur fournir une aide médicale», a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur Ivo Kotevski.

La police avait aussi dû utiliser des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour disperser la foule amassée devant le point de passage de Gevgelija.

La pays a délivré 181 documents temporaires de voyage aux immigrés dits «vulnérables» au cours des dernières 24 heures, a ajouté le responsable. Ce nombre reste cependant très faible au vu des milliers d’immigrés qui cherchent, chaque jour, à pénétrer dans le pays.

La frontière entre la Grèce et la Macédoine a été placée sous contrôle renforcé depuis jeudi. Un nombre croissant de migrants qui arrivent en Grèce après avoir traversé la Méditerranée tentent désormais de rejoindre la Macédoine, même si elle ne fait pas partie de l’Union européenne (UE). Ils tentent ainsi d’emprunter la voie dite «des Balkans» pour pénétrer dans l’UE et gagner ainsi plus facilement, du moins le croient-ils, les pays du Nord de l’Europe où la crise des migrants n’est pas aussi aigüe qu’en Grèce.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»