Daesh met à sac un monastère chrétien ancestral en Syrie

Daesh met à sac un monastère chrétien ancestral en Syrie © Capture d'écran Twitter
La destruction du monastère Saint Eliane par Daesh en Syrie
Suivez RT France surTelegram

Un prêtre chrétien de Syrie a annoncé que les combattants de l'État islamique avaient démoli le monastère de Saint Eliane près de la ville de Qaryatain dans le centre du pays, récemment passée aux mains de Daesh.

L'Observatoire syrien pour les droits de l'homme basé au Royaume-Uni, qui suit de près l'évolution du conflit dans la zone a également signalé la destruction du monastère.

Le groupe djihadiste a publié des photos sur les réseaux sociaux montrant des bulldozers réduire en cendres le monastère.

Un prêtre chrétien de Syrie, qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat par peur de représailles a rapporté que les combattants de Daesh avaient notamment ravagé l'église catholique assyrienne se trouvant à l'intérieur du monastère et qui date des premiers siècles de la chrétienté.

Daesh met à sac un monastère chrétien ancestral en Syrie © Capture d'écran Twitter
Le monastère Saint Eliane, saccagé par Daesh, datait des premiers siècles de la chrétienté.

Dans leur avancée en Syrie et en Irak, les djihadistes de Daesh ont détruit, pillé et profané des mosquées, des églises et des sites archéologiques vieux de plusieurs siècles, dont beaucoup étaient classés au patrimoine mondial de l'humanité.

La destruction de ces sites constitue une véritable lutte pour Daesh qui a, plus d'une fois, montré sa volonté de raser tous les monuments appartenant à la période pré-islamique. 

En mars dernier, le groupe djihadiste avait confirmé avoir détruit l’ancien Monastère Mar Behnam au nord de l’Irak, monument du IVème siècle qui possédait notamment une des plus importantes bibliothèques syriaques au monde.

En savoir plus : Irak : l’EI revendique la destruction d’un monastère chrétien du IVème siècle (Photos)

Daesh avait également démoli les vestiges de l’ancienne ville de Hatra située dans le nord du pays, ce qui a fait suite à la démolition de l’ancienne ville assyrienne de Nimroud qui se trouve aussi non loin de Mossoul.

Le saccage de Nimroud a été perpétré une semaine après la démolition par les djihadistes d'un musée situé justement dans la ville irakienne de Mossoul dont ces derniers se sont targué dans une vidéo postée par leurs soins.

En savoir plus : L'archéologue de Palmyre décapité pour avoir refusé d'aider Daesh à trouver un supposé trésor d'or

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix