L’ancien maire de Salt-Lake City poursuit la NSA et Bush pour l'espionnage des JO d’hiver de 2002

La NSA Source: Reuters
La NSA

Rocky Anderson, ancien maire de Salt Lake City, accuse George Bush, Dick Cheney et la NSA d’avoir espionné, sans disposer du mandat nécessaire, les athlètes et les visiteurs qui étaient venus dans l’Utah pour les Jeux olympiques d’hiver en 2002.

Dans son action en justice, Rochy Anderson indique que la NSA et le FBI ont intercepté des SMS et des courriels, mais aussi collecté des informations sur tous les appels téléphoniques dans la ville, le tout, sans raison valable.

Les données interceptées par la NSA

Les preuves dont l’ex-responsable dispose se basent sur les témoignages d’un haut fonctionnaire de la NSA qui y travaillait pendant les Jeux olympiques et lui a tout confirmé : les autorités américaines, le FBI et la NSA ont effectivement créé un réseau de surveillance pour toute la zone géographique de Salt Lake City alors que personne n’était suspecté de rien.

Reste que ce qui a pu se passer à Salt Lake City n’est qu’une goutte d’eau dans un océan si l’on prête attention aux révélations d’Edward Snowden en 2013 : écoutes massives sur tout le territoire des Etats-Unis, espionnage des dirigeants de pays «amis», collecte de données personnelles et privées d’internautes, ainsi que d’autres actions d’espionnage de la NSA.

En savoir plus: Edward Snowden : la Maison Blanche ne pardonne pas

Dans une interview à RT, Rocky Anderson a estimé que les lois pour protéger la vie privée des habitants des Etats-Unis ont tout simplement été ignorées par l’administration Bush. Mais beaucoup de gens protègent les actions de la NSA en invoquant le fait que tout cela est entrepris pour améliorer la sécurité.

Mais pour l’ancien maire de Salt Lake City, cela «ouvre la voie à un président encore plus impérialiste tout en sapant l’Etat de droit aux Etats-Unis» et par conséquent le droit à la vie privée des Américains.

Les poursuites judiciaires que Rocky Anderson a engagées mardi réclament des dommages-intérêts d’au moins 10 000 dollars par plaignant qui, pour le moment sont au nombre de six. Mais, l’intéressé précise que ce nombre peut s’étendre aux centaines de milliers de personnes qui se trouvaient à Salt Lake City pendant les Jeux Olympiques d’hiver en 2012. Il peuvent en effet porter des plaintes similaires en invoquant la violation de leurs droits par la NSA.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales