Affaire du Bitcoin : nouveau chef d'accusation à l'encontre du Français Karpelès

Affaire du Bitcoin : nouveau chef d'accusation à l'encontre du Français Karpelès© Yuya Shino Source: Reuters
Mark Karpelès à son procès.

La police japonaise a décidé vendredi de maintenir en détention le Français Mark Karpelès, ancien patron de la plateforme de monnaie virtuelle (Bitcoin) MtGox, en garde à vue depuis début août, soupçonné de manipulations de données, selon les médias.

Le nouveau mandat d'arrêt à l'encontre du Français évoque cette fois des soupçons de détournement de fonds de ses clients, pour un montant de 321 millions de yens (2,3 millions d'euros au cours actuel).

Mark Karpelès, résidant à Tokyo, aurait dépensé la majeure partie de cette somme pour l'achat de droits de logiciels mais aurait aussi dépensé 43 000 euros dans un lit de luxe, selon les informations révélées par la presse.

Le système judiciaire japonais permet à la police de maintenir un suspect en détention jusqu'à 20 jours sans mise en examen. Durant cette période, la police est autorisée à mener d'intenses interrogatoires destinés à obtenir un aveu.

Cette période de trois semaines allait se terminer demain samedi pour le Français. Mais la nouvelle arrestation remet le compteur à zéro pour une nouvelle garde à vue de 20 jours.

En savoir plus : Les autorités nipponnes ont arrêté le français Mark Karpeles, patron de la plateforme Bitcoin MtGox

Mark Karpelès, 30 ans, avait été interpellé le 1er août dernier pour avoir falsifié des données dans le système informatique de la plateforme en 2013, afin de créer artificiellement un million de dollars (910 500 euros).

L'effondrement spectaculaire l'an dernier de MtGox, victime d'une cyber-attaque massive selon son ex-patron qui nie les accusations selon les médias, avait entaché la réputation de la monnaie virtuelle du bitcoin.

La société avait stoppé ses transactions en février 2014, avant de déposer le bilan, admettant avoir perdu 850 000 bitcoins pour une valeur de 48 milliards de yens (près de 350 millions d'euros).

MtGox, basée au Japon, constituait l'une des plateformes d'échange «historiques» de cette monnaie créée sur ordinateur en 2009 et qui a vu sa valeur s'envoler de quelques cents à ses débuts jusqu'à plus de 1 000 dollars fin 2013 avant finalement de refluer.

En savoir plus : Le créateur de Silk Road condamné à perpétuité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»