Migrants : une émeute éclate dans un refuge allemand à cause du Coran

Une émeute a éclaté dans un refuge surpeuplé de la ville de Suhl en Allemagne© Capture d'écran réalisée sur le site du Dailymail
Une émeute a éclaté dans un refuge surpeuplé de la ville de Suhl en Allemagne

Au moins 10 personnes ont été blessées, la nuit dernière dans le camp de réfugiés surpeuplé de Suhl (Thuringe) en Allemagne ; les troubles ont commencé après qu'un résident en colère a déchiré des pages du Coran.

Vitres brisées, bureaux saccagés, murs démolis : le centre de réfugiés de la ville de Suhl, dans le land de Thuringe, en Allemagne, qui accueille actuellement 1700 personnes -contre 1200 normalement - a été sécoué par une violente révolte qui a duré plusieurs heures. Dix personnes ont été blessées, et des dizaines de policiers ont été dépêchés sur place pour tenter de faire retomber les tensions.

Au point de départ de cette émeute, il y a le geste d'un résident qui, sciemment, a déchiré des dizaines de pages du Coran, le livre sacré des musulmans. L'homme dont la nationalité n'a pas été communiquée par les autorités allemandes, a immédiatement été poursuivi par une vingtaine d'autres résidents bien décidés à en découdre, armés de pierres et de tiges en acier. Alors que l'auteur du sacrilège trouvait finalement refuge auprès des gardiens du centre, la colère des migrants, s'est alors déversée contre «ces protecteurs» et les forces de l'ordre, arrivées en renfort. 

© capture d'écran réalisée sur le site du dailyMail

En savoir plus: En Allemagne, le nombre d'immigrés est le plus haut en 10 ans

Berlin fait face depuis plusieurs mois à un afflux sans précédent de réfugiés sur son sol -800 000 demandeurs d'asile sont attendus d'ici la fin de l'année en Allemagne soit quatre fois plus qu'en 2014- créant de fortes tensions dans ces centres d'accueil désormais surpeuplés, mais aussi au sein de la population allemande qui s'inquiète de ces arrivées massives.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales