Au Caire, Daesh revendique une explosion près du siège de la sécurité qui a fait 29 blessés

Un homme boucle le périmètre près du bâtiment de la sécurité d'Etat où l'explosion a retenti blessant 6 policiers.© Mohamed Abd El Ghany Source: Reuters
Un homme boucle le périmètre près du bâtiment de la sécurité d'Etat où l'explosion a retenti blessant 6 policiers.

Une voiture piégée a explosé près du siège des services de sécurité du Caire cette nuit, dans le quartier de Shubra Al-Khaima, au nord de la capitale égyptienne blessant 29 personnes, selon le ministère de l'Intérieur égyptien.

Le ministère a indiqué dans un communiqué qu'à 2h du matin (minuit heure GMT), un homme s'est approché du bâtiment en voiture, puis en est subitement sorti juste avant que cette dernière n'explose. Il a ensuite pris la fuite en moto.  

L'explosion a endommagé le bâtiment visé; 29 personnes dont six policiers ont été blessés lors de l'attaque. Ils ont été transportés à l'hôpital.

Plus tard dans la journée de jeudi, une branche égyptienne de Daesh (Etat islamique) a revendiqué cette attaque, dans une déclaration sur Twitter.

D’après la déclaration de ce groupe qui se fait appeler «Province du Sinaï», l‘explosion a été organisée en représailles contre l’exécution de six membres du groupe jugés coupables de l’organisation d’un autre attentat dans la capitale égyptienne l’année dernière. Lors de cette attaque, deux officiers de l'armée égyptienne avaient été tués par les terroristes. 

Les membres du groupe «Province du Sinaï» sont responsables de centaines de morts de soldats et de policiers depuis le renversement du président Mohammed Morsi, candidat des Frères musulmans en Egypte, en 2013 par les militaires.

L'explosion intervient quelques jours après la signature, par le président egyptien Abdel-Fattah al-Sisi, d'une nouvelle loi anti-terroriste. Elle prévoit notamment l’organisation de tribunaux spéciaux pour les terroristes, des peines sévères pour toute infraction définie comme étant liée au terrorisme et impose des amendes aux journalistes qui «s'opposent aux actions du gouvernement».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales