Pas d’excuses du Républicain américain qui a suggéré de larguer une bombe atomique sur les musulmans

Sid Miller © Capture d'écran du compte de Twitter
Sid Miller

Le très conservateur commissaire à l’agriculture du Texas Sid Miller refuse de s’excuser pour son post Facebook dans lequel il suggérait d’utiliser une bombe nucléaire pour se réconcilier avec les musulmans

«Le Japon est en paix avec nous depuis le 9 août 1945 (le jour de l’attaque sur Nagasaki). Il est temps de se réconcilier avec le monde musulman», avait écrit le politicien américain sur sa page Facebook. Une proposition accompagnée de l’image d’un champignon atomique s’élevant dans le ciel.

Le post publié à la fin de la semaine dernière n’a été supprimé que lundi dernier. Cette déclaration du conservateur américain a provoqué une vague de critiques. «La rhétorique de Miller est détestable et inacceptable. Malheureusement, ces déclarations racistes et xénophobes aident les Républicains à faire leur trou», ont indiqué des démocrates locaux, ajoutant que quelque 422 000 musulmans habitent le Texas. Un nombre élevé pour les Etats américains.

Pas étonnant donc que ses adversaires politiques demandent à Sid Miller de s’excuser. Mais même s’ils le réclament haut et fort, cela ne le gêne en rien.

Todd Smith, son porte-parole a même conseillé à tous ces mécontents de demander également aux terroristes musulmans, à l’Iran et au président Barack Obama de s’excuser eux aussi. «Nous pensons que les actions de ces derniers sont beaucoup plus graves et mériteraient plus d’excuses qu’un post sur Facebook qui fait réfléchir», a-t-il  rétorqué au nom de Sid Miller.

Sid Miller est un républicain convaincu que le site officiel du département de l’agriculture du Texas décrit comme l’un des leaders conservateurs les plus dynamiques et performants de l’Etat, ainsi qu’un des défenseurs des libertés constitutionnelles parmi les plus vigilants.

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales