Crimée : deux navires prennent feu dans le détroit de Kertch, au moins 14 morts

Crimée : deux navires prennent feu dans le détroit de Kertch, au moins 14 morts© YouTube / Zaur Bikchuraev

Le ministère russe des Transports a annoncé que deux bateaux avec à leur bord 31 personnes au total, avaient pris feu dans le détroit de Kertch, séparant la Crimée du reste de la Russie. Au moins 14 personnes ont perdu la vie.

Ce 21 janvier, deux navires, des méthaniers battant pavillon tanzanien, ont pris feu dans le détroit de Kertch, qui commande l'accès à la mer d'Azov depuis la mer Noire. L'un des bâtiments «aurait été frappé par une explosion» selon l'Agence fédérale des transports maritimes et fluviaux. Le feu se serait ensuite propagé à l'autre bateau. 14 membres de l'équipage ont perdu la vie, et 14 ont été secourus, selon un bilan communiqué par le ministère russe des Transports. Les autorités ont ainsi fait état de 11 corps et de trois autres personnes ayant «disparu dans l'eau sous les yeux des sauveteurs».

Une vidéo, qui montrerait l'incident, fait apparaître deux navires dont un seul semble en feu.

L'incendie s'est en fait déclaré quand l'un des navires transférait du carburant au deuxième, poussant les équipages à sauter par dessus bord, selon Alexeï Kravtchenko, porte-parole de l'Agence fédérale russe des transports maritimes et fluviaux.

Auteur: RT France

Des membres d'équipage ont sauté à la mer pour échapper aux flammes. Les équipages des deux navires étaient composés respectivement, de 17 et 14 personnes, parmi lesquelles des Turcs et des Indiens. 

Auteur: Заур Бикчураев

L'incident, de nature civile, intervient alors que la région a été marquée par de vives tensions fin 2018. Le 25 novembre, la marine russe procédait à l'arraisonnement de trois vedettes militaires ukrainiennes. L'incident s'est produit au moment où les navires ukrainiens tentaient de passer de la mer Noire dans celle d'Azov via le détroit de Kertch, au large de la péninsule de Crimée. Le lendemain, le président ukrainien Petro Porochenko annonçait l'introduction de la loi martiale dans ses régions frontalières, pour y mettre un terme le 26 décembre suivant.

Lire aussi : Poutine sur l'incident de Kertch : «Clairement une provocation», un prétexte pour la loi martiale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»