En prison, Anders Breivik déchaîne les folles...passions

Anders Breivik à son procès© Norsk Telegrambyra AS Source: Reuters
Anders Breivik à son procès

«Le cœur a ses raisons que la raison ignore». Cela s'avère vrai pour une jeune Suédoise qui entretient avec Anders Breivik une folle correspondance. L'amoureuse transie promet à celui qui a assassiné 77 personnes d'attendre qu'il sorte de prison.

Elle se fait appeler «Victoria» et a 20 ans. Sa jeune vie ne tourne désormais plus qu'autour du prisonnier le plus célèbre de Suède. Anders Breivik, le 22 juillet 2011, avait placé une bombe dans le quartier des ministères à Oslo puis fait un carnage sur un camp d'été de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoya. Pour ces crimes, il avait été condamné à 21 ans de prison.

Victoria se démène depuis pour obtenir un assouplissement du régime carcéral d'Anders Breivik, placé à l'isolement depuis sa condamnation.

Dans les quelques 150 lettres qu'elle lui a déjà écrit, elle tente de lui remonter le moral et lui a même fait quelques cadeaux, telle la cravate bleue que le terroriste portait à son procès.

Si elle n'a reçu que deux courriers en réponse, Victoria peut toujours blâmer l'administration pénitentiaire qui a bloqué les autres courriers envoyés par Anders Breivik.

Si Victoria a connu le prisonnier avant les attentats de 2011, Anders Breivik semble aussi connaître un succès étonnant auprès de la gente féminine. Selon l'administration pénitentiaire, ce sont plus de 800 courriers qu'il reçoit par an.

Cette passion inexpliquée pour les tueurs et autres êtres amoraux porte même un nom: l'hybristophilie, qui se définit comme le fait d'est sexuellement attiré par quelqu'un ayant commis un crime.

En son temps, Landru, le tueur en série de dames esseulées, avait ainsi reçu des lettres enflammées avant d'être guillotiné. Plus récemment, Charles Manson, condamné à vie pour avoir commandité le meurtre atroce de sept personnes avait failli se marier avec une autre groupie hybristophile de 54 ans sa cadette jusqu'à ce qu'il découvre qu'elle comptait en fait exploiter financièrement ce mariage. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales