Israël : un Ronald McDonald crucifié provoque des affrontements à Haïfa (IMAGES)

Israël : un Ronald McDonald crucifié provoque des affrontements à Haïfa (IMAGES)© Carlo Allegri Source: Reuters
Un homme déguisé en Ronald McDonald lors d'une manifestation à Manhattan le 18 mars 2014 (image d'illustration).

Une œuvre d'art représentant le personnage emblématique de l'enseigne américaine McDonald's crucifié a provoqué la colère de centaines de chrétiens. Des affrontements devant le Haifa Museum of Art, en Israël, ont fait plusieurs blessés.

Plusieurs centaines de chrétiens ont manifesté le 11 janvier en Israël devant le Haifa Museum of Art, à Haïfa, afin d'exprimer leur colère contre la présence d'une œuvre d'art intitulée «Mc Jesus». Présentée dans le cadre de l'exposition «Sacred Goods» («Biens Sacrés»), l'œuvre d'art met en scène la crucifixion de Ronald McDonald, personnage emblématique de la chaîne américaine de fast-food.

Le rassemblement a donné lieu à des échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre. Le magazine en ligne The Time of Israel rapporte qu'un cocktail Molotov a été jeté contre le musée la veille de la manifestation.

Une scène filmée montrant les affrontements devant le musée, et le recours au gaz lacrymogène par les forces de l'ordre, a été diffusée par le chaîne télévisée israélienne Channel 10. Le média rapporte notamment l'arrestation de cinq hommes et fait savoir que trois policiers ont été blessés à la tête.

Le 10 janvier, invoquant «de nombreuses plaintes» et «une offense grave aux sentiments de la communauté chrétienne», la ministre israélienne de la Culture Miri Regev avait écrit au directeur général des Musées de Haïfa, lui demandant le retrait de l’œuvre. «Le mépris des symboles sacrés pour les religions et de nombreux croyants du monde entier en tant qu'acte de protestation artistique est illégitime et ne peut être affiché dans une institution culturelle soutenue par des fonds publics», a écrit la ministre. Sa demande a toutefois été rejetée par le musée.

«Sacred Goods», selon Le Figaro, fait partie d'une exposition sur le consumérisme qui «fait référence à l'utilisation cynique des symboles religieux par les multinationales».

Il est à noter enfin que l'artiste à qui l'on doit le «Mac Jesus», le Finlandais Jani Leinonen, avait été condamné en 2012 «pour avoir subtilisé un pilier en plastique dans un restaurant McDonald's qu'il a ensuite détruit».

Lire aussi : Le gouvernement israélien souhaite faciliter l'arrivée et l'intégration des juifs français

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter