Royaume-Uni : 100 euros d’amende pour avoir laissé son bus… garé sur une place de bus

Phil Noble Source: Reuters
Phil Noble

Un agent de police a mis une contravention sur un bus… stationné à un arrêt de bus. De quoi provoquer la colère du conducteur qui en contestant cette amende a fait naître un débat passionné au sein de ce qui était une paisible ville du Kent.

Le bus devait observer une halte de 10 minutes à Edenbridge sur l’emplacement dédié à cet effet. C’est certainement rempli du sentiment de bien-être que confère la certitude d’être en parfaite conformité avec les règles du code de la circulation, même s’il est britannique, que le conducteur du véhicule, tenaillé par une faim que l’on imagine dévorante, en a profité pour faire un saut dans une boulangerie voisine et s’acheter un sandwich.

Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu’à son retour, il ne put que constater qu’il avait écopé d’une amende de 100 euros.

Aujourd’hui, la compagnie de bus Go Coach a engagé une bataille implacable avec le conseil municipal d’Edenbridge pour une amende d’un montant de 150 euros. Comme le règlement de cette amende n’a pas été honoré dans les délais impartis, l’implacable machine administrative, réclame des frais supplémentaires au conducteur qui, selon lui, n’a commis qu’une erreur : abandonner son véhicule l’espace d’un instant pour assouvir un besoin, en fin de compte, bien naturel.

Car pour le conseil municipal, c’est bien de cela qu’il s’agit. Il est pas illégal d’avoir laissé son bus garé, de toute évidence sur une place de bus, mais de l’y avoir laissé parqué sans surveillance. Les responsables de la commune d’Edenbridge rappellent en outre que les arrêts de bus ne doivent servir qu’à faire embarquer et débarquer les passager.

Matthew Arnold, directeur de Go Coach, a exprimé toute sa déception au vu des motifs invoqués pour justifier cette contravention. Il a expliqué que la pause de 10 minutes était prévue à cet endroit pour la simple et bonne raison qu’il n’y a aucun autre endroit à l’intérieur de Edenbridge où il est possible de parquer un bus.

Et la réponse des autorités à cet argument, relativement plein de bon sens, vaut le détour : le conseil a suggéré de passer ces 10 minutes de pause à circuler dans les rues d’Edenbridge.

Devant une telle abnégation dans la justification d’une décision sujette à controverse, les débats risquent de s’éterniser.

En revanche, ce que l’histoire ne dit pas, c’est si le sandwich, pour l’instant à 150 euros, était bon.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales