Les Pays-Bas ont-ils échappé à un attentat d'une ampleur inédite ?

Les Pays-Bas ont-ils échappé à un attentat d'une ampleur inédite ?© Robin Utrecht Source: AFP
La cour de Rotterdam, le 10 janvier 2019.
Suivez RT France surTelegram

Un groupe de six personnes est accusé d'avoir envisagé de commettre un attentat avec des armes lourdes, des grenades et des explosifs lors d'un festival. Le parquet affirme qu'il s'agit d'une cellule de «djihadistes endurcis», candidats au martyre.

Le ministère public néerlandais a soutenu le 10 janvier lors de l'audience préliminaire du procès de six personnes, que les Pays-Bas avaient échappé à un attentat qui aurait pu faire «des dizaines de victimes», selon des informations rapportées par Le Monde.

D'après le parquet, les suspects avaient l'intention de viser un festival, bien que le lieu précis ne soit pas connu. Les enquêteurs ont mis la main sur des plans élaborés par les accusés, qui envisageaient de faire usage d'armes lourdes, de grenades, de gilets explosifs, et auraient également projeté de faire exploser une voiture piégée. Les six suspects ont été appréhendés en septembre dernier dans un centre de vacances à Weert, dans le sud du pays. Ils ont été interpellés au moment où leur était livré matériel, armes et explosifs par un agent infiltré des services de renseignement.

De leur côté, les suspects ont nié toute volonté de passer à l’acte, affirmant simplement vouloir «jouer avec des kalachnikovs». D'après leur avocat, il ont été «provoqué» par l'agent des renseignement qui avait infiltré leur groupe. «C’est, en fait, le parquet qui a créé celui-ci», a expliqué un de leur avocats, selon Le Monde.

Le parquet entend prouver qu'il s'agit au contraire d'une cellule de «djihadistes endurcis» et de candidats au martyre, qui avait l'intention de passer à l'action. Les enquêteurs avaient entamé leur infiltration après repéré Hardi N., le chef présumé de la cellule, condamné par le passé pour avoir tenté de gagner la Syrie. Il avait notamment confié son «rêve» de passer à l’action, et disait rechercher «une aide et un accompagnement dans ce but».

Lire aussi : Le président des imams belges appelait-il à «brûler des Juifs» en 2009 ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix