Un cosmonaute russe s’est pris en selfie lors d’une sortie extravéhiculaire

Selfie du cosmonaut russe© Capture d'écran du compte de Twitter
Selfie du cosmonaut russe

Roscosmos a publié un selfie de Guennadi Padalka, membre de l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS), avec le hashtag #cosmoselfie sur son compte Twitter officiel. Il a été pris lors de sa dixième sortie dans l’espace.

Guennadi Padalka a pris son autoportrait spatial le 10 août, lit-on dans les commentaires du selfie sur le fil Twitter de l'Agence spatiale fédérale russe.

Ce jour-là, avec le mécanicien de bord Mikhaïl Kornienko, les deux cosmonautes russes ont effectué une sortie dans l’espace pour effectuer des travaux à l’extérieur de l’ISS. Ils ont nettoyé les hublots du module spatial et ont installé des garde-corps pour faciliter les mouvements autour de la station.

Les cosmonautes ont aussi prélevé quelque échantillons de micro-organismes retrouvés sur les parois de la station et examinés dans le cadre du projet de recherche «Teste», selon le site internet de Roscosmos.

Il s’agissait de la deuxième sortie extravéhiculaire de Mikhaïl Kornienko, 55 ans, et de la dixième pour Guennadi Padalka, 57 ans, qui a battu le record de temps passé dans l'espace avec un total de 803 jours. Il a commandé son premier vol spatial en 1998, avant d’effectuer plusieurs séjours à bord de l’ISS en 2004, en 2009 et en 2012.

Par ailleurs, son selfie extravéhiculaire n’est pas le premier du genre. En 2014, Steven Ray Swanson, un astronaute américain, avait inauguré ce type de cliché en postant son autoportrait sur son compte Instagram avec la légende suivante : «Je suis revenu à l’ISS, la vie est belle».

C’est en 1966 que le premier autoportrait, mais réalisé avec un appareil photo argentique, a été pris par un autre astronaute américain, Buzz Aldrin, lors de sa sortie dans l’espace. Il l’avait déclaré sur son fil Twitter en juin 2014. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales