Arrestation de Paul Whelan : «La Russie entre dans le jeu qui a été initié par l’Occident»

Arrestation de Paul Whelan : «La Russie entre dans le jeu qui a été initié par l’Occident»© FAMILY HANDOUT / Family Photo / Source: AFP
Cette photo de famille non datée, obtenue par l'AFP le 3 janvier 2019, montre Paul Whelan, un ex-Marine américain accusé par la Russie d'espionnage.

Karine Bechet-Golovko, professeur invité à l’Université d’Etat de Moscou, livre pour RT France son analyse sur l’arrestation de Paul Whelan, un citoyen américain soupçonné d’espionnage et arrêté le 28 décembre à Moscou par le FSB.

Le Service fédéral de sécurité (FSB) a annoncé le 31 décembre avoir arrêté, à Moscou, Paul Whelan, un ancien Marine américain accusé d'espionnage, alors que les tensions sont vivaces entre les Etats-Unis et la Russie.

Si, de son côté, le frère de Paul Whelan a évoqué la possibilité qu'il soit utilisé comme monnaie d'échange contre Maria Boutina, une Russe incarcérée aux Etats-Unis accusé d'être une «agente» d'un gouvernement étranger, Karine Bechet-Golovko, professeur invitée à l’Université d’Etat de Moscou, estime que la Russie entre «dans le jeu qui a été initié par l'Occident», faisant allusion aux affaires Boutina et Skripal.

«La Russie, cette fois-ci [...] a effectivement interpellé l’individu, ce qui est assez rare dans la démarche russe. Cela montre une volonté [d’envoyer] un message politique», analyse-t-elle. Par ailleurs, elle affirme, au regard du contexte conflictuel entre Moscou et les capitalesoccidentales, que la Russie «n’a pas intérêt à rendre immédiatement l’individu puisque dans ce cas-là, elle se dessaisit d’une carte dans le jeu politique».  

Enfin, selon elle, les tensions actuelles entre le camp occidental et la Russie ne sont pas près de s’apaiser : «Tant que la Russie continuera à revendiquer le droit à défendre un intérêt national, la tension va continuer. La question est de savoir jusqu’à quel point l’Occident est prêt à combattre la Russie. C’est une question extrêmement difficile. Nous sommes dans un monde post-moderne qui joue beaucoup sur la communication […]. Il n'y a a priori, pour l’instant, aucune raison pour que cela se calme», conclut-elle.

Lire aussi : Un citoyen américain soupçonné d'espionnage arrêté à Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»