Un chanteur juif privé de concert en Espagne

Matisyahu© Leon Neal Source: Reuters
Matisyahu

Le chanteur américain Matisyahu, de confession juive, ne chantera pas au festival Rototom, en Espagne. Sa performance a été annulée car il refusait de faire une déclaration publique en faveur d'un État palestinien.

Une attitude «effroyable et offensante». Voilà comment Matthew Paul Miller, mieux connu sous le pseudonyme de Matisyahu, a défini l'attitude des festivaliers qui ont annulé sa performance. Ce chanteur de reggae américain de confession juive avait été sollicité par les organisateurs du festival pour faire une déclaration publique en faveur d'un État palestinien. Une demande qui sera restée sans réponse, d'où la sanction imposée à l'artiste.

"The festival organizers contacted me because they were getting pressure from the BDS movement. They wanted me to write...

Posted by Matisyahu on lundi 17 août 2015

Matisyahu aura été l'unique performeur du festival auquel une déclaration de ce type avait été demandé. Juif pratiquant, il est de nationalité américaine et ne possède pas de passeport israélien, rapporte le quotidien ibérique El Pais, qui rappelle que l'événement est financé par de l'argent public. Dans un éditorial, le journal s'étonne qu'une déclaration idéologique soit nécessaire pour exercer une activité professionnelle.

La décision de priver le chanteur, qui est connu pour porter sur scène la tenue traditionnelle des juifs orthodoxes, a été validée par les autorités municipales de la ville de Valence, qui accueille le festival. Le parti Compromis Per Castello, une coalition nationaliste de gauche, qui partage le pouvoir municipal avec les socialistes, a apporté son soutien à la demande des organisateurs de l'événement d'annuler le concert, à travers la signature d'un communiqué.

Outré, Matisyahu s'est exprimé dans un communiqué diffusé depuis sa page Facebook, qui compte 1,2 millions d'abonnés. L'ambassade des États-Unis en Espagne et la Fédérations des communautés juives du pays envisagent de porter l'affaire devant la justice. D'après El Pais, c'est le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction – contre Israël) qui aurait été à l'origine de la décision des festivaliers.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales