«Nous continuerons à te chercher» : une famille russe désespère de revoir son fils, parti pour Daesh

Le fils de Youri et Maïya Nekhaï, sa femme et sa fille

Daesh attire des recrues venant du monde entier et la Russie ne fait pas exception. RT a parlé en exclusivité à une famille dont le fils a disparu avec sa femme après être parti en Turquie.

Leur fils est parti en vacances avec sa femmes et leur fille, mais ce n’est qu’après que les parents ont appris qu’il avait en fait pris l’avion à destination d’Istanbul pour y disparaître complétement.

«Ils croyaient qu’il se reposait sur les plages de Sotchi, mais c’est seulement aux sons étranges perçus au début de la conversation téléphonique qu’ils ont compris qu’il se trouvait à l’étranger», explique le correspondant de RT Ilia Petrenko, qui a contacté la famille.

Youri et Maïya Nekhaï n’ont pas pu de le recontacter depuis de longs mois mais ils sont parvenus à apprendre qu’il avait envoyé des messages à ses amis pour qu’ils ne le recherchent plus car il était parti «étudier le Coran».

En parlant au correspondant de RT, la famille s’est adressée à son fils avec l’espoir qu’il les entende. «Mon fils, c’est ma faute. J’aurais dû aller avec toi à la mosquée pour écouter ce qu’on y prêchait. J’aurais dû dormir avec toi dans la mosquée quand tu le faisais. Excuse-moi», a imploré son père Youri, en retenant à peine des larmes.

«Je vivrai aussi longtemps qu’Allah me le permettra et j’utiliserai tout ce temps pour te rechercher», a-t-il ajouté.

Youri Nekhaï
Youri Nekhaï

Selon Youri et Maïya Nekhaï, leur fils, normalement très poli et gentil, a commencé à devenir moins sociable après l’arrivée du nouvel imam dans la mosquée locale de la République d’Adyguée, où une large partie de la population est de confession musulmane.

Auparavant, l’histoire d’une simple étudiante orthodoxe avait défrayé le chronique en Russie. Agée de 19 ans, étudiante en philosophie à l’Université d’Etat de Moscou, cette jeune fille était partie pour rejoindre Daesh en Syrie via Istanbul. Elle a néanmoins été repérée par les services spéciaux et renvoyée en Russie.

Environ 25 000 étrangers venus de plus de 100 pays ont déjà rejoint Daesh, également appelé Etat islamique (EI), selon plusieurs estimations. D’après le ministère russe des Affaires étrangères, près de 2 000 citoyens et anciens citoyens russes combattent actuellement dans les rangs de cette organisation terroriste en Irak et en Syrie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales