Londres juge «profondément inquiétant» le nombre de traversées de la Manche par des migrants

- Avec AFP

Londres juge «profondément inquiétant» le nombre de traversées de la Manche par des migrants © PASCAL ROSSIGNOL Source: Reuters
Un groupe de migrants près d'un pont à Calais (image d'illustration).

Les autorités britanniques s'alarment de l'augmentation du nombre de migrants essayant de traverser la Manche. 40 personnes ont été secourues pour le seul jour de Noël. Un trafic en partie «facilité par des groupes criminels», selon Londres.

La multiplication des tentatives de traversée de la Manche par des migrants est «profondément inquiétante», a estimé la secrétaire d’État britannique à l'Immigration Caroline Nokes, alors que 20 nouveaux migrants ont été secourus le 27 décembre.

Neuf personnes sont parvenues à atteindre, à bord d'un canot pneumatique à moteur, la plage de Sandgate dans le Kent, où elles ont été interpellées, au cours de la nuit du 26 au 27 décembre. Onze autres personnes, dont cinq en état d'hypothermie, ont aussi été interceptées dans la nuit par un patrouilleur français au large de Calais, après que plusieurs navires de passagers ont détecté l'embarcation dans la nuit.

«Notre hélicoptère de sauvetage est parvenu à identifier les personnes sur la plage et c'est là que nous avons compris qu'elles étaient saines et sauves. La police a pris les choses en main», a déclaré à l'AFP le responsable de la station de sauvetage en mer de Littlestone, Matt Crittenden.

Les tentatives de traversée de la Manche se sont multipliées depuis octobre et 40 personnes ont été secourues au large du Pas-de-Calais pour le seul jour de Noël. Seize autres avaient déjà été secourues le 23 décembre. «Une part de [ce trafic] est clairement facilitée par des groupes criminels, tandis que d'autres tentatives semblent ponctuelles», a noté Caroline Nokes.

La traversée de la Manche sur de petites embarcations comme les canots pneumatiques utilisés par les migrants est rendue particulièrement dangereuse par la densité du trafic maritime, les forts courants et la faible température de l'eau.

Lire aussi : La Grande-Bretagne accorde l’asile au Soudanais qui avait traversé le tunnel sous la Manche à pied

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»