L'avion qui s'est écrasé en Papouasie transportait 420 000 euros en liquide

L'avion ATR 42 de la compagnie Trigana Air transportait 54 personnes et 420 000 euros en liquide.© Twitter
L'avion ATR 42 de la compagnie Trigana Air transportait 54 personnes et 420 000 euros en liquide.

L'avion indonésien qui s'est écrasé, dimanche 16 août, transportait la somme de 6,5 milliards de roupies (42 000 euros) en liquide, a indiqué le chef de la police de Jayapura. Des équipes de secours sont actuellement sur les lieux du crash.

De l'argent public destiné à être distribué aux familles pauvres de la province. C'est la raison pour laquelle l'équivalent en roupies de 420 000 euros était entreposé, réparti en quatre sacs, à bord de l'avion ATR 42 qui s'est écrasé, dimanche 16 août, avec 54 personnes à son bord.

C'est Haryono, le chef de la poste de Jayapura, qui a annoncé que de l'argent se trouvait à bord et en a précisé la somme.

L'appareil, a disparu des radars, dix minutes avant de survoler Oksibil, une région montagneuse et difficile d'accès. L'appareil venait d'annoncer qu'il amorçait sa déscente en vue de l'atterrissage. Des témoins ont par la suite expliqué avoir vu l'avion de Trigana Air s'écraser contre une montage et avoir trouvé son épave.

En savoir plus : Un avion indonésien se serait écrasé dans les montagnes de Papouasie, il n'y aurait aucun survivant

Le bi-turbopropulseur ATR 42 transportait 44 passagers adultes, cinq enfants et les cinq membres d'équipage. D'abord suspendues en raison du mauvais temps et de l'obscurité, les recherches, menées par l'Agence nationale de recherche et de secours (un agence d'état indonésienne), avait permis de trouver la carcasse de l'avion.

Un responsable du ministère indonésien des Transports précisait, lundi 17 août au matin, que «ce matin de bonne heure, un avion a emprunté la route et repéré des débris près d'Oksibil». Une information appuyée par le chef de l'Agence de Recherche et de Secours, Bambang Soelistyo, qui déclarait que des débris engloutis par de la fumée avaient été repérés depuis l'espace.

Les détails à suivre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales