Tensions avec l'Ukraine : Vladimir Poutine appelle Berlin à faire pression sur Kiev

Tensions avec l'Ukraine : Vladimir Poutine appelle Berlin à faire pression sur Kiev© Sputnik/Mikhail Klimentyev/Kremlin Source: Reuters
Le président russe Vladimir Poutine le 19 novembre 2018 en Turquie (image d'illustration).

Vladimir Poutine a mis en garde l'Ukraine contre tout acte «irréfléchi» après la décision de Kiev d'instaurer la loi martiale et demandé à Berlin de faire pression sur le gouvernement de Petro Porochenko.

Le président russe a mis en garde ce 27 novembre l'Ukraine contre tout acte «irréfléchi» après la décision de Kiev d'instaurer la loi martiale en réponse à l'arraisonnement de trois navires ukrainiens par les gardes-côtes russes et demandé à la chancelière allemande Angela Merkel de faire pression sur cet allié des Occidentaux.

Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu au téléphone dans la nuit avec la chancelière allemande, en lui faisant part d'une «sérieuse préoccupation» de Moscou en raison de l'introduction de la loi martiale en Ukraine.

Vladimir Poutine a dénoncé devant la chancelière des «actions de provocation de la partie ukrainienne et une violation grossière des normes du droit international par ses navires militaires» et a «dit espérer que Berlin pourra influencer les autorités ukrainiennes afin de les dissuader des actes ultérieurs irréfléchis», selon un communiqué du Kremlin.

Le 26 novembre, l'Ukraine a annoncé l'introduction de la loi martiale dans ses régions frontalières après une brusque flambée de tension avec la Russie, qui a capturé trois navires militaires ukrainiens accusés d'avoir pénétré dans les eaux territoriales russes.

Lors d'une session houleuse au Parlement de Kiev, les députés ont voté en faveur de cette mesure, qui va permettre pendant un mois aux autorités de mobiliser ses citoyens, de réguler les médias et de limiter des rassemblements publics. 

Dans une allocution télévisée, le président Petro Porochenko a justifié cette initiative, sans précédent depuis 1991, par «la menace extrêmement élevée» d'une offensive terrestre russe.

Lire aussi : Tensions autour de la Crimée : le président ukrainien signe un décret instaurant la loi martiale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»