Alep : «L'attaque au chlore attribuée aux rebelles trouble le statu quo» (ENTRETIEN)

Alep : «L'attaque au chlore attribuée aux rebelles trouble le statu quo» (ENTRETIEN)© SANA/Handout via REUTERS Source: Reuters
Dans un hôpital à Alep, le 24 novembre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Alors que plusieurs dizaines de civils auraient été touchés par une attaque au chlore attribuée à «des groupes rebelles et djihadistes» le 24 novembre à Alep, le spécialiste Hassan Majed analyse pour RT France la situation dans la région.

RT France a interrogé ce 25 novembre le fondateur du cabinet D&S Consulting, Hassan Majed, sur l'attaque au chlore attribuée à «des groupes rebelles et djihadistes» perpétrée le 24 novembre à Alep. Selon ce spécialiste, c'est un événement «assez grave qui trouble le statu quo qui régnait depuis le mois d'octobre et la mise en place de la zone de neutralité dans la province d'Idleb», près d'Alep. 

En outre, pour comprendre ce qui s'est passé, Hassen Majed pense qu'une enquête internationale sera sans doute réclamée. «Moscou et Téhéran vont devoir discuter avec la Turquie, qui est censée être responsable de la situation dans cette zone», poursuit-il.

L'agence syrienne Sana, citant des «sources médicales», a rapporté le 24 novembre en fin de soirée que «des groupes rebelles et djihadistes» avaient utilisé des «gaz toxiques» dans une attaque de roquettes contre Alep, grande ville du nord de la Syrie, faisant état d'au moins «100 cas de suffocation» parmi les civils et évoquant un possible recours au chlore.

Lire aussi : Syrie: plus de 100 personnes hospitalisées à Alep après une attaque au chlore attribuée aux rebelles

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix