En Turquie, des touristes terrifiés après une fausse attaque de Daesh

En Turquie, des touristes terrifiés après une fausse attaque de Daesh© Capture d'écran du site www.icmeleronline.com
Hôtel Grand Yazici Mares à Icmeler
Suivez RT France surTelegram

En Turquie, les employés d'un hotel de luxe ont décidé de faire une blague à leurs clients et ont organisé une fausse attaque dans le style de Daesh. La plaisanterie intervient 6 semaines après le massacre en Tunisie, où 39 touristes avaient péri.

Les touristes britanniques ont vécu un moment terrifiant alors que les employés de l’hôtel Grand Yazici Mares, à Icmeler, ont fait irruption face à la piscine.  Les «assaillants» étaient déguisés  et brandissaient de faux fusils. Les prétendus «terroristes» ont arrosé les touristes qui se reposaient avec des canettes portant l’insctiption «combustible», pour ensuite sortir des briquets de leur poche.

Terrifiés, les touristes ont couru dans tous les sens pour tenter sauver leurs vies. Ce n’est qu’après qu’ils ont été informés qu’il s’agissait en fait d’une partie du programme de divertissement de l’hôtel, plus particulièrement  du show «style Hollywood».

En savoir plus : A l’instar de la Tunisie, la Turquie craint d'être boudée par les touristes

Plusieurs clients de l’hôtel se sont dit «outrés» par de tels actes, surtout dans le contexte de l’incident atroce de Sousse, en Tunisie, où 38 personnes avaient été tuées par un terroriste le 26 juin 2015. Cette attaque avait été revendiquée par Daesh (Etat Islamique).

«C’était dégoutant d’essayer de faire allusion à la Tunisie d’une telle façon», a raconté à The Sun Jason Phythian, un touriste de Fallowfield.

En savoir plus : «Cesseriez-vous de visiter Paris?», une campagne insolite de soutien à la Tunisie

Lors des évènements atroces de Sousse, un terroriste de Daesh, Saïf Rezgui avait sorti une Kalachnikov en plein milieu de la plage de l’hôtel Impérial Marhaba, situé dans la zone touristique d’El-Kantaoui. L'homme s'était mis à tirer sur les touristes, transformant la paisible plage en un bain de sang. 39 étrangers, dont 30 d’origine britannique, avaient été  abattus lors de la tragédie, de nombreuses personnes avaient été blessés. Le terroriste avait été ensuite lui-même abattu par la police.

Entretemps, la Turquie connaît elle aussi une hausse inquiétante des attaques terroristes sur son territoire. Le 20 juillet dernier, un attentat suicide a fait plus de 30 morts dans une ville de Suruç, à quelques kilomètres de la frontière avec la Syrie. Le 10 août, deux attaques ont frappé la plus grande ville turque Istanbul, visant un poste de police et le consulat des Etats-Unis, en tuant au moins 15 personnes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix