En Turquie, des touristes terrifiés après une fausse attaque de Daesh

Hôtel Grand Yazici Mares à Icmeler© Capture d'écran du site www.icmeleronline.com
Hôtel Grand Yazici Mares à Icmeler

En Turquie, les employés d'un hotel de luxe ont décidé de faire une blague à leurs clients et ont organisé une fausse attaque dans le style de Daesh. La plaisanterie intervient 6 semaines après le massacre en Tunisie, où 39 touristes avaient péri.

Les touristes britanniques ont vécu un moment terrifiant alors que les employés de l’hôtel Grand Yazici Mares, à Icmeler, ont fait irruption face à la piscine.  Les «assaillants» étaient déguisés  et brandissaient de faux fusils. Les prétendus «terroristes» ont arrosé les touristes qui se reposaient avec des canettes portant l’insctiption «combustible», pour ensuite sortir des briquets de leur poche.

Terrifiés, les touristes ont couru dans tous les sens pour tenter sauver leurs vies. Ce n’est qu’après qu’ils ont été informés qu’il s’agissait en fait d’une partie du programme de divertissement de l’hôtel, plus particulièrement  du show «style Hollywood».

En savoir plus : A l’instar de la Tunisie, la Turquie craint d'être boudée par les touristes

Plusieurs clients de l’hôtel se sont dit «outrés» par de tels actes, surtout dans le contexte de l’incident atroce de Sousse, en Tunisie, où 38 personnes avaient été tuées par un terroriste le 26 juin 2015. Cette attaque avait été revendiquée par Daesh (Etat Islamique).

«C’était dégoutant d’essayer de faire allusion à la Tunisie d’une telle façon», a raconté à The Sun Jason Phythian, un touriste de Fallowfield.

En savoir plus : «Cesseriez-vous de visiter Paris?», une campagne insolite de soutien à la Tunisie

Lors des évènements atroces de Sousse, un terroriste de Daesh, Saïf Rezgui avait sorti une Kalachnikov en plein milieu de la plage de l’hôtel Impérial Marhaba, situé dans la zone touristique d’El-Kantaoui. L'homme s'était mis à tirer sur les touristes, transformant la paisible plage en un bain de sang. 39 étrangers, dont 30 d’origine britannique, avaient été  abattus lors de la tragédie, de nombreuses personnes avaient été blessés. Le terroriste avait été ensuite lui-même abattu par la police.

Entretemps, la Turquie connaît elle aussi une hausse inquiétante des attaques terroristes sur son territoire. Le 20 juillet dernier, un attentat suicide a fait plus de 30 morts dans une ville de Suruç, à quelques kilomètres de la frontière avec la Syrie. Le 10 août, deux attaques ont frappé la plus grande ville turque Istanbul, visant un poste de police et le consulat des Etats-Unis, en tuant au moins 15 personnes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales