Un vendeur de chemises faisant la promotion de Daesh arrêté en Espagne

La police en Espagne© Heino Kalis Source: Reuters
La police en Espagne

La police espagnole a arrêté un homme qui vendait des chemises ornées d’images propagandistes de Daesh. Sur certaines chemises, on voyait même des images de décapitation de civils.

Au soir du 11 août, la police espagnole a fouillé une des maisons de la ville de Naron au nord-ouest de l’Espagne. Son propriétaire avait été arrêté pour avoir vendu des chemises avec des symboles de Daesh et même des photos avec des victimes prêtes à être décapitées. Pour des raisons de sécurité, le nom et l’identité de l’homme qui a été arrêté n’ont pas été révélée.

Cet Espagnol possède deux magasins, un dans la ville et l’autre sur internet, qui promeuvent les idées de Daesh et d’Harakat Sham al-Islam, un autre groupe islamique, a précisé le ministère espagnol de l’Intérieur.

Sur l’une des chemises, on peut voir une photo d’Alan Henning, ancien otage de Daesh, tête baissée et en tenue orange.

La prix de ces vêtements de propagande n’était pas élevé, 14 euros en Espagne et au Portugal. La police a déjà ouvert une enquête, le vendeur devra répondre de diffusion de propagande terroriste. Selon les données officielles présentées par le ministère espagnol de l’Intérieur, au moins 47 personnes ont été arrêtées en Espagne pour avoir eu des liens avec Daesh en 2014. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales