Six morts, dont deux responsables du Hamas, dans une opération israélienne à Gaza

Six morts, dont deux responsables du Hamas, dans une opération israélienne à Gaza© Said KHATIB Source: AFP
Des manifestants palestiniens lancent des pierres sur un véhicule de l'armée israélienne le 9 novembre dans le sud de la bande de Gaza (image d'illustration).

D'après les autorités gazaouies, l'armée israélienne a tué six Palestiniens, dont deux responsables du Hamas, dans l'enclave palestinienne. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a décidé d'interrompre sa visite à Paris.

Les autorités de Gaza, citées par l'agence Reuters, ont fait savoir dans la soirée du 11 novembre, que les forces de sécurité israéliennes avaient tué six Palestiniens, dont deux responsables de la branche armée du mouvement islamiste Hamas, lors d'une opération dans l'enclave palestinienne. Un porte-parole du Hamas a dénoncé une «lâche attaque israélienne».

Des sources de sécurité palestiniennes ont affirmé que les heurts s'étaient produits à l'est de Khan Younès, dans le sud de l'enclave, sans donner plus de détails.

Les sirènes retentissent dans le sud d'Israël, Netanyahou interrompt sa visite à Paris

Le porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus, a déclaré que les forces israéliennes avaient mené «une opération à Gaza, où a ensuite eu lieu un échange de tirs», et que tous les soldats israéliens impliqués dans l'opération étaient par la suite retournés en Israël.

Le compte Twitter de l'armée israélienne a en outre fait savoir que, «contrairement à ce qui avait été rapporté, aucun soldat [israélien] n'avait été enlevé lors de l'opération qui a eu lieu à Gaza».

Après les heurts, des sirènes ont retenti dans le sud d'Israël, mettant en garde contre de possibles tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

En conséquence, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a interrompu sa visite à Paris dans le cadre des commémorations du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918 et du forum de Paris sur la paix. «Au regard des incidents dans le sud, le Premier ministre a décidé d'interrompre sa visite à Paris et de revenir ce soir en Israël», ont ainsi annoncé ses services dans un communiqué.

Lire aussi : Gaza : Israël laisse le Qatar livrer des millions de dollars aux Palestiniens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter