Dollars et effigies de Trump brûlés à Téhéran pour protester contre le retour des sanctions (IMAGES)

Dollars et effigies de Trump brûlés à Téhéran pour protester contre le retour des sanctions (IMAGES)© ATTA KENARE Source: AFP
Un manifestant brûle un billet d'un dollar américain lors d'une manifestation à Téhéran, le 4 novembre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Des milliers d'Iraniens sont descendus dans les rues de Téhéran pour commémorer la prise de l'ambassade américaine lors de la Révolution islamique de 1979, mais également pour protester contre les sanctions américaines visant l'Iran.

Aux cris de «Mort à l'Amérique !», des milliers de personnes ont manifesté ce 4 novembre à Téhéran pour marquer leur opposition au retour des sanctions américaines prévues le lendemain contre leur pays après le retrait unilatéral de Washington des accords sur le nucléaire iranien signés en 2015.

Dollars et effigies de Trump brûlés à Téhéran pour protester contre le retour des sanctions (IMAGES)© ATTA KENARE Source: AFP
Des manifestants iraniens brûlent l'effigie du président américain lors d'une manifestation devant l'ambassade américaine à Téhéran, le 4 novembre 2018.

Hasard du calendrier, cette manifestation anti-américaine coïncide avec l'anniversaire de la prise de contrôle de l'ambassade américaine à Téhéran en 1979. Lors de cette journée, des militants étudiants avaient pris d'assaut l’ambassade américaine et retenu en otage pendant 444 jours 52 membres du personnel diplomatique.

Des effigies du président américain Donald Trump ont été brûlées à l'extérieur de l'ancienne ambassade des Etats-Unis, tandis que d'autres manifestants ont brûlé des billets d'un dollar américain. Selon des médias locaux, d’autres manifestations similaires ont eu lieu dans plusieurs localités du pays.

Dollars et effigies de Trump brûlés à Téhéran pour protester contre le retour des sanctions (IMAGES)© ATTA KENARE Source: AFP
Un manifestant brûle un billet d'un dollar américain lors d'une manifestation devant l'ancienne ambassade américaine à Téhéran, le 4 novembre 2018.

 

«Concernant les sanctions sur le pétrole [iranien], nous en avons eu l'expérience au cours des périodes précédentes et nous pouvions également les surmonter», a déclaré un manifestant nommé Moaref à l’agence Ruptly. Mohammadi qui faisait également partie des protestataires a estimé de son côté que les mesures imposées par les Etats-Unis n’auraient «aucun impact sur la vie des gens». Une vision que ne partage pas Tahereh. Selon cette manifestante, les sanctions américaines «affecteront définitivement la vie des gens [en Iran].»

Contourner les sanctions «avec fierté»

De son côté, le président iranien Hassan Rohani a réagi le 5 novembre, affirmant : «J'annonce que nous allons contourner avec fierté vos sanctions illégales et injustes car elles vont à l'encontre du droit international [...] Nous sommes en situation de guerre économique et nous affrontons un pouvoir d'intimidation. Je ne pense pas que dans l'histoire américaine il y ait eu jusqu'à présent quelqu'un à la Maison blanche qui contrevienne autant au droit et aux conventions internationales.»

Lire aussi : «Je m'opposerai à toi» : après Trump, un général iranien s'inspire de Game of Thrones (PHOTO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix