Le Danemark accuse l'Iran d'avoir mené un projet d'attentat sur son sol, Téhéran balaie l'accusation

- Avec AFP

Le Danemark accuse l'Iran d'avoir mené un projet d'attentat sur son sol, Téhéran balaie l'accusation© Ints Kalnins Source: Reuters
Le Premier ministre danois Lokke Rasmussen rend visite à l'armée de l'air danoise lors d'un exercice de l'OTAN en Lituanie, le 15 janvier 2018.

Copenhague a affirmé ce 28 octobre avoir mis en échec sur son sol un projet d’attaque qu’aurait fomenté Téhéran contre des opposants iraniens, en représailles à l’attentat d’Ahvaz. Une accusation rejetée en bloc par l’Iran.  

Le Danemark a annoncé ce 28 octobre le rappel de son ambassadeur à Téhéran, après avoir déjoué un projet d'«attaque» sur son sol contre des opposants iraniens, qui aurait eu pour vocation de répondre à l'attentat meurtrier d'Ahvaz perpétré le 22 septembre dernier en Iran. 

«Le Danemark ne peut en aucune façon tolérer que des individus liés aux services de renseignement iraniens fomentent des attaques contre des personnes [sur son territoire]», a déclaré le ministre danois des Affaires étrangères Anders Samuelsen, lors d'une conférence de presse à Copenhague. «C'est le gouvernement iranien, c'est l'Etat iranien qui est derrière [ce projet d’attentat]», a-t-il martelé. Le chef de la diplomatie danoise a précisé qu'il évoquerait «dans les jours à venir» avec les «alliés et partenaires» du Danemark «d'éventuelles mesures» à l'encontre de Téhéran.

En étroite coopération avec le Royaume-Uni et d'autre pays, nous ferons face à l'Iran

Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a jugé sur son compte Twitter «inacceptable que l'Iran ou tout autre Etat étranger fomente des assassinats sur le sol danois». Il a en outre fait savoir que «des mesures contre l'Iran [seraient] discutées au sein de l'Union européenne». Depuis Oslo en Norvège, où il participait à une rencontre de dirigeants d'Europe du Nord, Lokke Rasmussen a rencontré son homologue britannique Theresa May qui, selon lui, a apporté «son soutien» au Danemark dans cette affaire. «En étroite coopération avec le Royaume-Uni et d'autre pays, nous ferons face à l'Iran», a-t-il averti. 

L'ambassadeur d'Iran à Copenhague a été convoqué dans l'après-midi au ministère des Affaires étrangères.

Téhéran conteste toute implication

«Le ministère iranien des Affaires étrangères rejette fermement les rapports biaisés qui ont accusé l'Iran de fomenter une tentative d'assassinat infructueuse contre une figure de l'opposition», lit-on dans un communiqué de l'ambassade d'Iran publié dans la soirée sur son site internet.

Selon les services secrets du pays scandinave, au moins un individu lié au renseignement iranien, arrêté le 21 octobre, projetait un attentat contre trois membres présumés du Mouvement arabe de lutte pour la libération d'Ahvaz, résidant au Danemark.

Ce mouvement est soupçonné par Téhéran d'avoir participé à un attentat contre un défilé militaire qui a fait 24 morts le 22 septembre à Ahvaz, capitale de la province iranienne du Khouzestan (sud-ouest) à majorité arabe, près de la frontière irakienne. Fin septembre, Téhéran avait accusé le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni «d'héberger certains membres du groupe terroriste» qu'il accuse d'être responsables de l'attentat. 

Lire aussi : Projet d'attentat en France déjoué par les policiers belges : un couple d'origine iranienne arrêté

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»