Israël lance des raids aériens suite à des tirs de roquettes depuis Gaza (VIDEOS)

Israël lance des raids aériens suite à des tirs de roquettes depuis Gaza (VIDEOS)© Amir Cohen Source: Reuters
Le système israélien de défense aérienne Iron Dome lance des missiles d'interception alors que des roquettes sont envoyées de Gaza sur Israël, ici dans la ville d'Ashkelon, le 27 octobre 2018.

Des dizaines de roquettes ont été tirées depuis Gaza sur Israël dans la nuit du 26 au 27 octobre, après la mort de cinq Palestiniens au cours de la dernière Grande marche du retour. Israël a lancé une série de raids aériens en représailles.

Dans la nuit du 26 au 27 octobre, l'armée israélienne a lancé une offensive aérienne de grande envergure en riposte à des roquettes tirées sur Israël depuis Gaza. Tsahal a ainsi déclaré avoir touché 80 cibles du Hamas en représailles à l'envoi de 30 roquettes depuis Gaza, elles-mêmes lancées en réponse à la mort de cinq Palestiniens lors de manifestations plus tôt dans la journée. 

L'armée israélienne a précisé que son système de défense aérienne Iron Dome avait «intercepté une dizaine de projectiles», vidéos à l'appui. 

Aucune information n'est venue confirmer que ces raids avaient fait des victimes.

Dans la matinée du 27 octobre, l'armée israélienne a accusé la Syrie, avec le soutien de l'Iran, d'avoir ordonné les tirs de roquettes de Gaza sur Israël : «Le régime d'Assad et la force iranienne Al-Qods sont derrière les attaques à la roquette du Jihad islamique contre Israël.»

Jonathan Conricus, le porte-parole de l'armée, cité par l'AFP, a ajouté que la riposte israélienne «ne sera[it] pas limitée géographiquement».

Cinq Palestiniens tués lors de la dernière Grande marche du retour

Le 26 octobre, comme tous les vendredis depuis le 30 mars, des Palestiniens se sont rassemblés en masse à la frontière entre Israël et Gaza dans le cadre de la Grande marche du retour. Selon un bilan du ministère de la santé gazaoui, cinq Palestiniens sont morts dans des affrontements avec l'armée israélienne. L'armée israélienne a quant à elle déclaré que 16 000 manifestants palestiniens s'étaient rassemblés ce jour-là, les accusant de «brûl[er] des pneus et lanc[er]des engins explosifs» sur les soldats. Selon son porte-parole, les troupes israéliennes ont «répondu avec des moyens anti-émeute.»

Les manifestants réclament le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres lors de la création de l'Etat d'Israël en 1948 et demandent la levée du blocus israélien en vigueur depuis plus de 10 ans. Depuis le 30 mars, au moins 212 Palestiniens ont été tués par des tirs ou des raids israéliens, d'après un comptage de l'AFP. Un soldat israélien a été tué le 20 juillet par un Palestinien durant une opération de l'armée près de la barrière, le premier mort israélien dans cette zone depuis la guerre de Gaza en 2014.

Lire aussi : La photo d'un jeune homme à Gaza devenue le nouveau symbole de la cause palestinienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»