500 000 dollars pour un projet journalistique contrant la «propagande russe» dans les pays baltes

500 000 dollars pour un projet journalistique contrant la «propagande russe» dans les pays baltes Source: Reuters
John Kolesidis

Washington est prêt à financer à hauteur de 500 000 dollars un projet journalistique «innovant» développé par une organisation non lucrative susceptible de fournir des informations «crédibles» dans les Etats baltes.

L’ambassade des Etats-Unis en Lituanie a annoncé que les organisations publiques et à but non lucratif pouvaient déposer leur candidature pour obtenir une bourse dans le cadre d’un programme intitulé «Formation au journalisme d’investigation pour contrer la propagande russe dans les pays baltes».

Selon ce programme, cette aide doit servir à fournir une aide financière aux jeunes journalistes russophones en Lituanie, en Estonie et en Lettonie pour leur permettre de relater l’actualité mondiale «en se basant sur des faits et de manière crédible».

«Tandis que la propagande et la désinformation russe se développe, les médias de ces trois pays ont besoin de compétences et d’outils pour les contrer avec des reportages crédibles, basés sur les faits», a fait savoir l’ambassade américaine en Lituanie.

Ce programme «idéal», aux yeux du gouvernement américain, doit inciter les journalistes en formation à donner vie à «des idées de projet réalistes de journalisme d’investigation» et à «recevoir des récompenses financières». Le bénéficiaire de cette bourse sera chargé de l’organisation de ce programme «en consultation» avec les ambassades américaines des trois pays baltes.

Une partie de la formation pourrait se dérouler aux Etats-Unis, donnant l’occasion à ces jeunes journalistes de travailler dans les chaînes d’informations et le facultés de journalisme américaines pour mieux les préparer à entrer dans «l’âge numérique».

L’un des buts principaux du département d’Etat américain est de s’assurer que les résultats et «la force du programme» s’étendront au-delà des 12 mois couverts par la subvention.

Les Etats-Unis ne sont pas le seul pays à considérer comme une menace la façon dont la Russie traite l’information. Les Pays-Bas et la Pologne ont annoncé le mois dernier qu’ils joindraient leurs forces pour s’opposer à ce qu’ils appellent «la propagande russe» en développant une production de contenus en langue russe (TV, radio, internet) qui seront diffusés dans tous les anciens pays de l’Est et même en Russie.

Par le passé, le ministère russe des Affaires étrangères avait déjà critiqué les initiatives américaines de se lancer dans une guerre de l’information pour contrer la soi-disant «propagande russe». Pour lui, il s’agit d’une tentative évidente de mettre hors-jeu la présence de la Russie dans l’univers des médias internationaux».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»