Bébé palestinien brûlé vif : deux extrémistes israéliens placés en détention administrative

Ali, 18 mois, a été brûlé vif dans un incendie criminel provoqué par des extrémistes israéliens.© Ammar Awad Source: Reuters
Ali, 18 mois, a été brûlé vif dans un incendie criminel provoqué par des extrémistes israéliens.

La police israélienne a mené des raids dans les colonies sauvages de Cisjordanie et a annoncé avoir placé deux extrémistes juifs en détention administrative, dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un nourrisson et de son père.

Après le mort d'un nourrisson palestinien de 18 mois, brûlé vif dans un incendie criminel provoqué par des extrémistes juifs, la police israélienne a placé deux des auteurs présumés du crime en détention administrative. Les criminels sont incarcérés pour une durée renouvelable de six mois.

«Meïr Ettinger et Eviatar Slonim ont été placés en détention administrative», a fait savoir un porte-parole du ministère de la Défense. Ces incarcérations portent à trois le nombre d'israéliens placés en détention administrative, un régime jusqu'ici réservé aux Palestiniens.

Dimanche 9 août, la police israélienne avait annoncé l'arrestation de plusieurs suspects dans le cadre de l'enquête : «L'unité de la police spécialisée dans la lutte contre les crimes nationalistes a procédé à des recherches et arrêté plusieurs suspects dimanche matin dans des colonies sauvages dans le cadre de l'enquête sur les événements de Douma», a expliqué la police israélienne.

Urgent : plusieurs #suspects arrêtés dans l'enquête sur le #bébé palestinien brûlé vif http://t.co/qCeRB8QDdfpic.twitter.com/FD7dMJXfM2

— RT France (@RTenfrancais) 9 Août 2015

Le village de Douma a été le théâtre d'un lancé de cocktails Molotov par des extrémistes juifs. Une maison a été réduite en cendre, provoquant la mort d'un enfant de 18 mois et de son père. La mère est encore hospitalisée dans un état critique alors que le fils aîné, Ahmed, quatre ans, suit une lente convalescence.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales