Daesh, dans sa progression en Syrie, pousse une nouvelle fois des familles chrétiennes vers l’exil

La province syrienne d'Alep Source: Reuters
La province syrienne d'Alep

Des centaines de familles de confession chrétienne quittent Sadad, fuyant l’avancée des combattants de Daesh, comme l’ont indiqué des activistes syriens samedi, un an, jour pour jour, après le début des frappes américaines sur l’Etat islamique.

La coalition menée par les Etats-Unis a lancé voilà un an tout juste sa campagne de frappes aériennes en Irak, le 8 août 2014. Près de 6 000 frappes ont été menées contre le groupe terroriste Daesh, étendant ses opérations jusqu’en Syrie depuis quelques jours. Mais un après le début des frappes, l’Etat islamique continue sa progression dans les deux pays en proclamant son «califat», malgré quelques victoires des kurdes et des forces alliées en Irak.


Plus tôt dans la journée, Osama Edward, directeur du Réseau Assyrien des Droits de l'Homme, a indiqué que «quelques centaines de famille» ont quitté la ville chrétienne de Sadad, à l’ouest du pays, vers les villes d’Homs et de Damas, tenues par le gouvernement.

D’après l'Observatoire syrien des droits de la personne basé à Londres et le militant syrien Bebars al-Talaway, ce sont des affrontements intenses qui ont eu lieu samedi près de la ville d’Al-Qaryatain, annexée par l’Etat islamique jeudi, qui sont à l’origine de l’exil forcé de la population. C’est que la ville d’Al-Qaryatain, située à 25 kilomètres au nord-ouest de Sadad, présente une population composée de sunnites, de chiites et de chrétiens.

Selon l’activiste, les troupes syriennes et les avions de guerre gouvernementaux ont bombardé la zone à l’extérieure de la ville d’Al-Qaryatain ou sont censément basés les combattants de Daesh.

Quant à la ville de Sadad, elle a déjà été capturée par le Front Al Nosra, groupe affilié à Al-Qaïda en 2013, puis repris par les forces gouvernementales. «Les gens vivent dans la peur», a expliqué Edward, ajoutant que les habitants chrétiens de Sadad craignent de connaitre le même sort que les Yazidis, considérés comme des hérétiques par Daesh, et dont les femmes font l’objet d’esclavage sexuel.

Des activistes ont aussi fait savoir que l’organisation djihadiste a récemment enlevé 230 habitants d’Al-Qaryatain, dont des dizaines de chrétiens. Certains parmi eux ont été libérés, tandis que le destin des autres reste toujours inconnu.

Les chrétiens représentent près de 10% de la population syrienne, qui comptait avant la guerre 23 millions de personnes. Au mois de février, les combattants extrémistes ont kidnappé près de 220 chrétiens assyriens après avoir envahi des villages d’agriculteurs sur la rive sud de la rivière Khabur dans la province de Hassaké.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales