Attentat contre un défilé militaire : le président iranien promet une «réponse terrible»

Attentat contre un défilé militaire : le président iranien promet une «réponse terrible»© Tasnim News Agency Source: Reuters
Le président iranien, Hassan Rohani, donnant un discours devant la parade militaire avant l'attaque terroriste.

Une attaque terroriste visant un défilé militaire à Ahvaz, en Iran, a causé la mort de 24 civils et militaires. L'Iran a accusé plusieurs Etats étrangers d'avoir une responsabilité dans cet attentat.

Mise à jour automatique
  • Les autorités locales ont revu le bilan à la baisse, annonçant que l'attaque avait fait 24 morts et 60 blessés. La veille, la télévision d'Etat annonçait un bilan provisoire de 29 morts.

  • L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley a condamné sur CNN le 23 septembre l'attentat d'Ahvaz : «Les Etats-Unis condamnent toute attaque terroriste n'importe où, point.»

  • L'Iran a convoqué les ambassadeurs des Pays-Bas, du Danemark et de la Grande-Bretagne, les accusant d’avoir hébergé des groupes d’opposition iraniens dans leur pays. «Il n'est pas acceptable que ces groupes ne soient pas considérés comme des organisations terroristes par l'Union européenne tant qu'ils n'ont pas mené d'attaque terroriste en Europe», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bahram Qasemi, cité par l'agence Irna.

  • L'ayatollah Ali Khamenei a fait savoir sur son site internet officiel que l'attaque s'inscrivait dans la continuité des «conspirations des Etats de la région, qui sont des marionnettes des Etats-Unis». «Leur but est de créer de l'insécurité dans notre cher pays», a-t-il poursuivi. Les Etats-Unis ont plusieurs alliés dans la région : Israël, ainsi que les pays du Golfe, au premier rang desquels l'Arabie saoudite, rival historique de Téhéran.

  • Le ministère syrien des Affaires étrangères a expliqué condamner l'attentat commis en Iran «dans les termes les plus forts». La diplomatie turque a de son côté réagi en évoquant «une attaque terroriste odieuse».

  • Premier chef d’Etat étranger à réagir à l'attaque, le président russe, Vladimir Poutine, s'est dit «horrifié» par l'attaque, selon le Kremlin. «Cet événement nous rappelle la nécessité d'une bataille sans compromis contre le terrorisme sous toutes ses formes», a poursuivi Vladimir Poutine dont le pays, avec l'Iran, soutient Bachar el-Assad contre les rebelles en Syrie.

  • Le président iranien, Hassan Rohani, a promis ce 22 septembre, une réponse «terrible» de Téhéran après l'attaque contre un défilé militaire dans le sud-ouest du pays ayant fait au moins 29 morts, selon un bilan provisoire. «Ceux qui fournissent un soutien en matière de renseignement et de propagande à ces terroristes devront en répondre», selon un communiqué publié sur son site internet officiel.

Découvrir plus

Un attentat terroriste a été perpétré le matin du 22 septembre contre un défilé militaire organisé à l'occasion de la Journée nationale des forces armées, dans la ville d'Ahvaz située dans le sud-ouest de l'Iran. Selon un dernier bilan communiqué par les autorités, et revu à la baisse, 24 personnes sont décédées dans l'attaque, dont des femmes et des enfants. 60 blessés sont également à déplorer.

Lire aussi : Attentat en Iran : le moment où les assaillants font feu sur la foule capturé en vidéo (IMAGES CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter