Les Etats-Unis promettent une «série d'actions» contre le Venezuela dans les prochains jours

Les Etats-Unis promettent une «série d'actions» contre le Venezuela dans les prochains jours© Lucas Jackson Source: Reuters
Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, le 25 juillet 2018 à Washington (image d'illustration).

Dans une interview télévisée accordée à Fox News, le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a annoncé que les Etats-Unis allaient mettre en place «une série d'actions» dans les prochains jours, afin d'accroître la pression contre Caracas.

«Vous verrez dans les prochains jours une série d'actions pour continuer d'accroître le niveau de pression contre les dirigeants du Venezuela, qui œuvrent directement à l'encontre des intérêts du peuple vénézuélien», a prévenu le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, lors d'un entretien télévisé accordé à la chaîne Fox News ce 21 septembre, sans donner davantage de précisions.

Les Etats-Unis ont intensifié ces derniers mois leurs sanctions contre le gouvernement socialiste du président Nicolas Maduro, lui demandant notamment de mettre fin à ce qu'ils estiment être une répression de l'opposition et une politique économique douloureuse pour la population.

Les Etats-Unis, qui ont à plusieurs reprises expliqué ne pas reconnaître la réélection de Nicolas Maduro à la tête du Venezuela en mai dernier, ont mis en oeuvre des sanctions contre les secteurs pétrolier et financier ainsi qu'à l'encontre de dirigeants vénézuéliens, dont le chef de l'Etat lui-même.

Une rencontre secrète entre des responsables américains et des opposants à Maduro ?

Selon les informations du New York Times du 8 septembre, des responsables du gouvernement américain auraient secrètement rencontré en 2017 des opposants à Nicolas Maduro afin de planifier un coup d'Etat militaire visant à le renverser.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, avait alors estimé que les Etats-Unis avaient pour intention d'«aider [les] conspirateurs militaires contre le Venezuela». Le porte-parole du Conseil national de sécurité américain, Garrett Marquis, avait rétorqué que Donald Trump souhaitait «un retour pacifique et ordonné à la démocratie» à Caracas, sans confirmer ni nier que de telles réunions secrètes avaient eu lieu. 

Le Venezuela a récemment connu une vague de protestations contre le gouvernement, sur fond d'hyperinflation, de chute des cours mondiaux du pétrole – principal bien d'exportation de l'Etat latino-américain – et de sanctions occidentales anti-vénézuéliennes. En outre, début août, le président Maduro a été la cible d'un d'attentat manqué aux drones explosifs. Le chef d'Etat avait alors accusé son homologue colombien Juan Manuel Santos, ainsi que l'opposition vénézuélienne, d'être derrière ce projet d'assassinat. 

Auteur: RT France

Lire aussi : «Ils ont dollarisé les prix, je pétrolise le salaire» : Maduro s'engage à relancer l'économie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter