Syrie : Lavrov annonce que la Russie va ouvrir des couloirs humanitaires à Idleb

Syrie : Lavrov annonce que la Russie va ouvrir des couloirs humanitaires à Idleb© Khalil Ashawi Source: Reuters
Des enfants syriens dans un camp de réfugiés, à Atimah dans la province d'Idlib, en Syrie (image d'illustration).

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a annoncé que la Russie allait ouvrir des couloirs humanitaires à Idleb, en Syrie, et a déclaré encourager les accords de réconciliation à l'échelle locale.

Selon l'agence de presse Interfax, le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a annoncé ce 14 septembre que la Russie allait ouvrir des couloirs humanitaires à Idleb, en Syrie. Il a en outre déclaré encourager les initiatives d'accords de réconciliation à l'échelle locale. «Nous agirons à Idleb en tenant compte des intérêts des populations civiles», a affirmé le chef de la diplomatie russe, ajoutant : «La Russie agit uniquement en réponse aux sorties des terroristes.»

S'exprimant depuis Berlin, où il rencontrait son homologue allemand Heiko Maas, Sergueï Lavrov a également averti que la Russie continuerait à viser des cibles terroristes à Idleb car «les terroristes ne veulent pas la paix». Il a également pointé du doigt le soutien de ceux-ci par «l'étranger».

«Une présentation malhonnête des faits»

Le chef de la diplomatie russe a néanmoins démenti qu'une offensive avait été lancée par les forces syriennes à Idleb. «Ce qu’on nous présente actuellement comme le début d'une offensive de l'armée syrienne, soutenue par la Russie, est une présentation malhonnête des faits. Les troupes syriennes et nous ne faisons que réagir à des attaques depuis la zone d’Idleb», a-t-il ainsi signalé.

Plus tôt ce 14 septembre, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait annoncé la tenue d'une rencontre le 17 septembre prochain, à Sotchi, entre le président russe Vladimir Poutine et le président turc Recep Tayyip Erdogan, au sujet de la situation en Syrie. 

Le 30 août, Staffan de Mistura, envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, s'était dit préoccupé par la présence de «10 000 terroristes» et par le risque d'une catastrophe humanitaire à Idleb, alors que l'armée syrienne compte bien reprendre le contrôle de cette région où les groupes rebelles et djihadistes sont encore présents.

Lire aussi : Syrie : Le Drian met en garde contre un risque de «dispersion» de milliers de djihadistes à Idleb

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»