La coalition saoudienne admet que le raid ayant tué 40 enfants au Yémen était «injustifié»

La coalition saoudienne admet que le raid ayant tué 40 enfants au Yémen était «injustifi黩 Khaled Abdullah Source: Reuters
Civils dans des ruines de Sanaa (image d'illustration).

La coalition sous commandement saoudien, qui intervient dans le conflit au Yémen, a reconnu des «erreurs» après un raid qu'elle avait mené contre un bus en août et qui avait tué plus de 40 enfants. Elle évoque des punitions pour les responsables.

Dans le cadre de son enquête sur le raid aérien conduit le 9 août dans le nord du Yémen, la coalition emmenée par Riyad a admis des «erreurs» ce 1er septembre. Mansour Ahmed al-Mansouar, l'un des membres de la commission d'enquête mise en place par la coalition, a annoncé que la frappe, condamnée par la communauté internationale, était «injustifiée».

Concrètement, la commission estime que les éléments militaires justifiant une telle frappe n'étaient pas réunis. Elle estime également nécessaire que les responsables du raid soient «punis».

Réagissant à ces premières conclusions, qu'elle a dit accepter, la coalition a annoncé qu'elle regrettait avoir procédé à ce bombardement. Elle promet de mettre les responsables face à leurs responsabilités.

Au moins 50 personnes avaient été tuées dans cette attaque qui visait le 9 août un bus les transportant dans la province du Saada, dans le nord du Yémen. Parmi les victimes se trouvaient pas moins de 40 enfants. Malgré ce carnage, l'ONU n'avait pas demandé l'ouverture d'une enquête indépendante. La coalition, dirigée par l'Arabie saoudite, avait reconnu avoir mené ces frappes qu'elle a qualifiées d'acte de guerre «légitime».

Face à l'outrage et aux demandes de Moscou ou Washington, Riyad avait finalement ordonné «l'ouverture immédiate d'une enquête en vue d'évaluer les évènements, d'élucider leurs circonstances». Entre temps, des experts en munition avaient identifié la bombe utilisée comme étant de fabrication américaine.

Lire aussi : Attaque au Yémen : le Conseil de sécurité de l'ONU n'ordonne pas d'enquête indépendante

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter