Pour Poutine, les sanctions «dénuées de sens» contre Moscou émanent de l'«establishment américain»

Pour Poutine, les sanctions «dénuées de sens» contre Moscou émanent de l'«establishment américain» Source: Reuters
Vladimir Poutine le 22 août 2018 à Sotchi

Lors d'une conférence de presse avec son homologue finlandais, Vladimir Poutine a jugé que les sanctions américaines contre la Russie étaient «contre-productives». Selon lui, la démarche de Donald Trump est en partie contrainte.

Le président russe Vladimir Poutine a jugé ce 22 août «contre-productives» et «dénuées de sens» les sanctions américaines visant Moscou qui ont encore été renforcées ces dernières semaines depuis sa rencontre avec Donald Trump.

«En ce qui concerne les sanctions, ces actions sont très contre-productives et dénuées de sens», a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue finlandais Sauli Niinisto à Sotchi, dans le sud de la Russie. 

«J'espère que nos collègues américains vont prendre conscience qu'une telle politique n'a pas d'avenir et que nous pourrons alors commencer à coopérer normalement», a poursuivi Vladimir Poutine. «Le problème n'est pas seulement dans la position du président américain, mais aussi dans celle de ce que l'on appelle l'establishment, qui dirige au sens large du terme les Etats-Unis», a-t-il ajouté.

J'espère que nos collègues américains vont prendre conscience qu'une telle politique n'a pas d'avenir

Les Etats-Unis ont annoncé début août de nouvelles sanctions économiques visant la Russie en lien avec l'empoisonnement d'un ancien espion russe à l'agent innervant Novitchok au Royaume-Uni. Ces restrictions, portant sur l'exportation de certains produits technologiques, sont entrées en vigueur ce 22 août et pourraient être suivies d'une nouvelle vague présentée comme beaucoup plus douloureuse.

Washington a également imposé la veille des sanctions contre des entités russes accusées d'avoir soutenu des activités de piratage informatique de la Russie ou d'avoir commercé avec la Corée du Nord, malgré l'embargo international contre Pyongyang.

Donald Trump et Vladimir Poutine se sont rencontrés pour leur premier sommet bilatéral à Helsinki le 16 juillet. Après cet entretien le président américain a été très critiqué aux Etats-Unis pour s'être montré très conciliant avec son homologue russe. Vladimir Poutine a dit considérer ce sommet «positif et utile». «Personne ne s'attendait à ce que l'on puisse régler toutes les questions lors d'une discussion de deux heures», a-t-il nuancé.

Lire aussi : Moscou considérera de nouvelles sanctions américaines comme une «déclaration de guerre économique»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter