Italie : qualifié de xénophobe par L'Express, Matteo Salvini envoie des «bisous» aux «bien-pensants»

Italie : qualifié de xénophobe par L'Express, Matteo Salvini envoie des «bisous» aux «bien-pensants»© Vasily Maximov Source: AFP
Matteo Salvini le 16 juillet 2018 à Moscou (image d'illustration).

Régulièrement la cible de critiques, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a répondu avec ironie à la une de L'Express du 15 août qui le présentait comme un «xénophobe» et un «populiste» qui faisait «trembler l'Europe».

Après les différends entre Matteo Salvini et plusieurs pays de l'Union européenne concernant le traitement de l'Aquarius, le ministre italien de l'Intérieur s'est attiré les foudres de nombreux medias. Le 15 août, c'est l'hebdomadaire français L'Express qui a pris en grippe l'homme politique italien. Le qualifiant de «xénophobe» et de «populiste qui fait trembler l'Europe», le magazine ne s'attendait peut-être pas à recevoir une réponse de la part du numéro deux du gouvernement italien. Dans la journée du 19 août, c'est par un tweet que le leader de la Ligue a répondu, au quotidien. Celui qui «inquiète Macron» et «ravit Le Pen», selon L'Express, a déclaré : «En France aussi, ils ne savent plus quoi inventer pour m'attaquer. On leur envoie des bisous aux bien-pensants transalpins ?», ajoutant un petit emoji envoyant un bisou assorti d’un cœur. 

Une réponse dans la droite ligne de la stratégie choisie par celui qui s'est imposé comme l'homme fort du nouveau gouvernement italien : manier l'ironie et se servir abondamment des réseaux sociaux dans sa communication. 

Le 13 août, pour la deuxième fois en trois mois, l'Aquarius avait dû patienter en mer. En juin, le navire avait passé neuf jours en attente lorsque Matteo Salvini avait interdit aux navires humanitaires l'accès aux ports italiens, les accusant de complicité avec les passeurs. C'est la ville de Valence, en Espagne, qui avait ouvert ses portes aux 650 migrants présents à bord de l'Aquarius.

Lire aussi : «Irresponsable et court-termiste» : la droite révoltée par l’accueil de migrants de L'Aquarius

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»