Au moins quatre personnes tuées à Gaza dans l’explosion d’une bombe de la guerre de 2014

Explosion d’une bombe israélienne sur la bande de Gaza
Explosion d’une bombe israélienne sur la bande de Gaza

Au moins quatre membres d’une même famille ont été tués et plus d’une dizaine blessés après qu’une bombe de l’opération israélienne «bordure protectrice» de l’été 2014 explose dans la ville de Rafah sur la bande de Gaza.

Des ouvriers palestiniens aidaient une famille à retirer les décombres de leur maison qui a été partiellement détruite par des missiles israéliens à l’été 2014, quand la bombe a explosé, a indiqué le porte-parole du ministère de la santé de Gaza Ashraf al-Qidra à AP.

Des nouvelles contradictoires concernant le nombre des victimes et de blessés dans l’incident sont apparues. L’agence d’information palestinienne Ma'an a rapporté un bilan de 4 morts et 30 personnes blessés. AP, qui cite des responsables palestiniens de la santé, indique 4 morts et 13 personnes blessées.

Les quatre membres de la famille à avoir péri ont été identifiés comme Bakr Hasan Abu Naqira, Abdul-Rahman Abu Naqira, Ahmad Hasan Abu Naqira et Hassan Ahmad Abu Naqira, a fait savoir Ma'an.

Une source médicale palestinienne a informé le Jerusalem Post que tous les morts et blessés ont été transportés à l’hôpital de la ville Youssef al-Najjar.

Entre 135 et 200 civils ont été tués lors des bombardements de l’armée israélienne effectués à Rafah du 1er au 4 août 2014, selon le rapport d’Amnesty International, nommé «Black Friday : carnage à Rafah».

GAZA EXPLOSION: A rocket from the 51-day conflict between Israel and Gaza in summer 2014 exploded in the Palestinian...

Posted by FB Newswire on Thursday, August 6, 2015

Près de 7 000 engins explosifs «restent enfouis sous les ruines» depuis la fin des hostilités l’été dernier, indiqué le rapport de Handicap International publié en janvier.

«Leur présence à travers toute la ville rend périlleux le moindre déplacement et encore plus la reconstruction de la bande de Gaza», affirme Guillaume Zerr, chef de mission de Handicap International pour les Territoires palestiniens.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales