Recruteuses, membres de la police islamique... Ces femmes qui ont tout quitté pour Daesh (VIDEO)

Recruteuses, membres de la police islamique... Ces femmes qui ont tout quitté pour Daesh (VIDEO)© RT
Cassandra Bodart, ancienne djihadiste de Daesh, qui avait suivi son mari à Raqqa. Elle affirme avoir été dupée par celui-ci.

Près de 300 Françaises seraient présentes sur les terres irako-syriennes du djihad. RT France dresse le portrait de ces djihadistes occidentales qui ont tout abandonné pour l'organisation terroriste Daesh.

Elles s'appellent Emilie, Hayat, ou encore Cassandra, et elles ont tout quitté pour rejoindre l'organisation terroriste Etat islamique (EI)...

Parmi elles, en 2017 : 300 djihadistes françaises seraient présentes en Syrie et en Irak. Certaines sont devenues recruteuses pour Daesh, d'autres ont intégrér la police de l'organisation, pour appliquer, par exemple, des sanctions telles que la flagellation. RT France dresse le portrait de ces femmes qui, souvent, ont quitté leur famille de leur plein gré pour rejoindre l'Etat islamique.

Lire aussi : Irak : la Française Mélina Boughedir condamnée à la perpétuité pour appartenance à Daesh

Lire aussi : «L'enjeu du terrorisme va durer des années»: retour sur le rapport choc sur les djihadistes français

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter