Un député allemand encourage l'accueil des réfugiés chez l'habitant en donnant l'exemple

Des demandeurs d'asile devant l'Office fédéral  pour l'immigration et des réfugiés (BAMF) à Berlin © Fabrizio Bensch Source: Reuters
Des demandeurs d'asile devant l'Office fédéral pour l'immigration et des réfugiés (BAMF) à Berlin

Martin Patzelt, député chrétien-démocrate, souhaite que l'hébergement à domicile de demandeurs d'asile se développe. Et pour donner l'exemple, il n'a pas hésité à accueillir lui-même deux réfugiés érythréens.

C'est à l'Eglise de Francfort-sur-l'Oder où il se rend tous les dimanches avec son épouse, que le député a rencontré les deux réfugiés qui avaient fui l'Erythrée. 

Visiblement d'un naturel accueillant, il n'a pas hésité à inviter Awlet et Haben à déjeuner. Au détour de la conversation, les deux jeunes gens ont demandé à l’élu s’ils pouvaient s’installer chez lui. 

Martin Patzelt a accepté pour deux raisons. D'abord, en tant qu'ancien responsable de foyer pour enfants, il souhaitait soutenir de façon active les deux réfugiés dans leur insertion. Cela a plutôt bien fonctionné puisque voilà déjà six mois qu'ils vivent chez lui, et tous deux ont trouvé un travail, l'un dans l'administration locale et l'autre dans une épicerie.

Mais à être philanthrope, le député n'en est pas moins un homme politique. Derrière son geste, il souhaitait aussi lancer un message politique : selon lui, désormais, l'accueil des réfugiés, de plus en plus nombreux en Allemagne, devrait se faire chez l'habitant plutôt qu'en foyer d'accueil.

Cette solution permettrait selon l'élu d'améliorer leurs conditions de vie et leur intégration. Ensuite, cette solution d'accueil est bien moins onéreuse pour les pouvoirs publics que des foyers d'accueil. Enfin, last but not least, il s'agirait ainsi de lutter contre les préjugés et de donner des visages à des statistiques migratoires souvent affolantes.

En savoir plus : L'armée allemande construit des tentes et ouvre ses casernes aux réfugiés

C'est à Berlin que l'initiative du député rencontre le plus de succès. On y compte déjà plus d'une vingtaine d'initiatives de la société civile pour venir en aide spécifiquement aux réfugiés. Sur internet, des sites tentent de trouver ce type d'hébergement chez l'habitant. Plus de 100 000 bénévoles s'activeraient un peu partout dans le pays pour les nouveaux arrivés.

Mais ces inititiatives ne doivent pas faire oublier qu'à l'instar des autres pays européens, l'Allemagne est agitée par d'intenses débats sur l'immigration.

En savoir plus : En Europe, la xénophobie a ses campagnes de pub

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales