Israël affirme avoir abattu un avion syrien ayant pénétré dans son espace aérien

Israël affirme avoir abattu un avion syrien ayant pénétré dans son espace aérien
Illustration : un jet au-dessus du Golan, le 23 juillet 2018, photo ©Ronen Zvulun/Reuters

Tsahal a annoncé avoir abattu à l'aide de deux missiles un avion de combat syrien qui aurait pénétré dans son espace aérien. Selon les médias syriens, le jet syrien aurait au contraire été abattu dans l'espace aérien de la Syrie.

Dans le sud de la Syrie, Israël est, de façon toujours plus visible, à la manœuvre. D'après la radio de l'armée israélienne, un avion de chasse syrien a été intercepté ce 24 juillet au-dessus du plateau du Golan occupé par l'Etat hébreu. Touché par deux missiles israéliens, l'appareil se serait écrasé du côté syrien de la frontière, d'après l'agence Reuters.

L'ennemi israélien confirme qu'il soutient les groupes armés terroristes

Selon les médias publics syriens, le jet syrien aurait été abattu dans l'espace aérien de la Syrie. «L'ennemi israélien confirme qu'il soutient les groupes armés terroristes [en] ciblant un de nos avions de chasse, qui frappait leurs groupes [armés]», a déclaré l'armée syrienne.

Le crash intervient alors que des avions syriens et russes ont bombardé ce même jour une poche djihadiste dans le sud de la Syrie, à la frontière entre la Jordanie et le plateau du Golan, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), source anti-Damas régulièrement citée par l'AFP. Selon le même Observatoire, la veille, l'aviation russe a frappé une zone contrôlée par des combattants affiliés à Daesh dans la province de Deraa.

Début juillet 2018, des groupes armés résiduels, affiliés à Daesh ainsi qu'à l'armée syrienne libre (ASL) avaient accepté de cesser le combat. Sous l'égide de Moscou, et en raison des succès de l'armée syrienne, un accord avait été conclu, après quelques revirements des rebelles.

Signe que l'armée régulière syrienne est sur le point de reconquérir le sud du territoire syrien, plus de 400 casques blancs ont été exfiltrés avec le concours d'Israël. Ces activistes aux liens plus que troubles avec les djihadistes seront relocalisés dans plusieurs pays occidentaux, dont la France.

Cette organisation controversée est financée directement par plusieurs grands pays occidentaux dont les Etat-Unis, qui ont débloqué 6,6 millions de dollars en juin 2018 au profit des Casques blancs.

Lire aussi : Evacués par Israël, des centaines de Casques blancs vont rejoindre l'Europe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter