République «exemplaire» ? Pour la presse étrangère, Macron a perdu la main (VIDEO)

République «exemplaire» ? Pour la presse étrangère, Macron a perdu la main (VIDEO)
Gérard Collomb, Brigitte et Emmanuel Macron, Francis Kalifat et Alexandre Benalla en mars 2018, photo ©Reuters

L'affaire Benalla dépasse les frontières de l'Hexagone. Mais la presse étrangère ne s'embarrasse pas de subtilités rhétoriques : pour de nombreux médias, le responsable dans l'histoire, c'est Emmanuel Macron.

Si les médias français font leurs choux gras de l'affaire Benalla, elle intéresse aussi la presse internationale. Cependant, les journalistes étrangers ne s'embarrassent pas des arcanes de la politique française et de l'usine à gaz des officines policières hexagonales. «Le tumulte grandissant marque le premier scandale auquel doit faire face Macron, un centriste arriviste, depuis son arrivée au pouvoir», note le quotidien américain The New York Times, qui souligne en outre le silence assourdissant du président français.

«Cette image de république moderne, irréprochable, en prend un coup», estime Mehdi Lazar, directeur de l'école bilingue de Berkeley, aux Etats-Unis. Le journal suisse Le Temps pointe pour sa part les paradoxes d'Emmanuel Macron. «Le chef de l'Etat français, chantre d'une République "exemplaire" est désormais sommé de s'expliquer sur les faits et gestes d'un de ses collaborateurs», résume le quotidien helvétique.

Lire aussi : Le préfet de police dénonce un «copinage malsain» et affirme que Benalla était «connu» des autorités

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter